Loi fédérale
sur l’impôt fédéral direct
(LIFD)

du 14 décembre 1990 (Etat le 1 janvier 2022)er


Open article in different language:  DE  |  IT
Art. 129

1 Doivent produire une at­test­a­tion à l’autor­ité de tax­a­tion pour chaque péri­ode fis­cale:

a.
les per­sonnes mor­ales, sur les presta­tions ver­sées aux membres de l’admi­nis­tra­tion ou d’autres or­ganes; les fond­a­tions, en outre, sur les presta­tions four­nies à leurs béné­fi­ci­aires;
b.
les in­sti­tu­tions de la pré­voy­ance pro­fes­sion­nelle et de la pré­voy­ance in­divi­du­elle liée, sur les presta­tions fournies à leurs pren­eurs de pré­voy­ance ou béné­fici­aires (art. 22, al. 2);
c.
les so­ciétés simples et les so­ciétés de per­sonnes, sur tous les élé­ments qui re­vê­tent de l’im­port­ance pour la tax­a­tion de leurs as­so­ciés, not­am­ment sur les parts de ces derniers au revenu et à la for­tune de la so­ciété;
d.220
les em­ployeurs qui ac­cordent des par­ti­cip­a­tions de col­lab­or­at­eur à leurs em­ployés, sur toutes les don­nées né­ces­saires à la tax­a­tion; le Con­seil fédéral règle les mod­al­ités dans une or­don­nance.

2 Un double de l’at­test­a­tion doit être ad­ressé au con­tribu­able.

3 Les place­ments col­lec­tifs de cap­itaux qui pos­sèdent des im­meubles en pro­priété dir­ecte doivent re­mettre aux autor­ités fisc­ales, pour chaque péri­ode fisc­ale, une at­test­a­tion port­ant sur tous les élé­ments déter­min­ants pour l’im­pos­i­tion de ces im­meubles.221

220 In­troduite par le ch. I 1 de la LF du 17 déc. 2010 sur l’im­pos­i­tion des par­ti­cip­a­tions de col­lab­or­at­eurs, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2013 (RO 2011 3259; FF 2005 519).

221 Nou­velle ten­eur selon l’an­nexe ch. II 6 de la L du 23 juin 2006 sur les place­ments col­lec­tifs, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2007 (RO 2006 5379; FF 2005 5993).

Court decisions

142 II 161 (2C_1174/2014) from Sept. 24, 2015
Regeste: Art. 28 DBA CH-FR; Art. 4 Abs. 3 StAhiG; internationale Amtshilfe in Steuersachen; Begriff der voraussichtlichen Erheblichkeit; Ersuchen in Bezug auf in der Schweiz unbeschränkt steuerpflichtige Personen; direkte Anwendbarkeit von Art. 28 Abs. 5 zweiter Satz DBA CH-FR; Umfang der übertragbaren Bankdokumente. Prüfung der Voraussetzung der voraussichtlichen Erheblichkeit eines Steueramtshilfeersuchens; Grenzen der staatlichen Überprüfung in der Sache (E. 2.1-2.1.4). Fall eines Steueramtshilfeersuchens in Bezug auf in der Schweiz unbeschränkt steuerpflichtige Personen (E. 2.2-2.4). Art. 28 Abs. 5 zweiter Satz DBA CH-FR ist direkt anwendbar; gestützt darauf können deshalb den französischen Behörden von diesen ersuchte Bankdokumente übermittelt werden, soweit diese voraussichtlich erheblich sind. Dies ist insbesondere der Fall bei Bewegungen und Transaktionen auf Bankkonten der steuerpflichtigen Personen (E. 4.5.1-4.6.2).

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Feedback
Loading