With big laws like OR and ZGB this can take up to 30 seconds

Ordonnance
sur l’exécution du renvoi et de l’expulsion d’étrangers
(OERE)

du 11 août 1999 (Etat le 1 avril 2020)er

Le Conseil fédéral suisse,

vu l’art. 124 de la loi fédérale du 16 décembre 2005 sur les étrangers et l’intégration (LEI)1,
vu l’art. 119 de la loi du 26 juin 1998 sur l’asile (LAsi)2,
vu l’art. 48a, al. 1, de la loi du 21 mars 1997 sur l’organisation du gouvernement et de l’administration (LOGA)3,4

arrête:

1 RS 142.20. Le titre a été adapté au 1er janv. 2019 en application de l’art. 12 al. 2 de la LF du 18 juin 2004 sur les publications officielles (RS 170.512). Il a été tenu compte de cette mod. dans tout le texte.

2 RS 142.31

3 RS 172.010

4 Nouvelle teneur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vigueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Section 1 Aide à l’exécution des renvois 5

5 Nouvelle teneur selon le ch. I de l’O du 1er mars 2006, en vigueur depuis le 1er avr. 2006 (RO 2006 927).

Art. 1 Dispositions générales 6  

(art. 71 LEI)

Le Secrétari­at d’État aux mi­gra­tions (SEM) as­siste les can­tons dans le do­maine de l’ex­écu­tion du ren­voi, de l’ex­pul­sion au sens de la LEI (ex­pul­sion) ou de l’ex­pul­sion au sens des art. 66a ou 66abis du code pén­al7 ou 49a ou 49abis du code pén­al milit­aire du 13 juin 19278 (ex­pul­sion pénale).

6 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

7 RS 311.0

8 RS 321.0

Art. 2 Début de l’assistance en matière d’exécution 9  

(art. 71, let. a, LEI)

1 À la de­mande de l’autor­ité can­tonale com­pétente, le SEM se charge d’ob­tenir des doc­u­ments de voy­age pour les étrangers frap­pés d’une dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale.

2 Dans la procé­dure ac­célérée au sens de l’art. 26c LAsi, il com­mence les dé­marches en vue d’ob­tenir des doc­u­ments de voy­age sans que l’autor­ité can­tonale com­pétente en matière d’ex­écu­tion du ren­voi en fasse la de­mande.

3 Dans la procé­dure éten­due au sens de l’art. 26d LAsi, il peut com­men­cer les dé­marches en vue d’ob­tenir des doc­u­ments de voy­age av­ant que l’autor­ité can­tonale com­pétente en fasse la de­mande.

4 Il in­forme l’autor­ité can­tonale com­pétence du lance­ment des dé­marches en vue d’ob­tenir des doc­u­ments de voy­age.

9 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 2a Entretien de départ 10  

1 L’autor­ité com­pétente du can­ton qui ad­resse au SEM une de­mande d’as­sist­ance en matière d’ex­écu­tion mène un en­tre­tien de dé­part avec l’in­téressé, en règle générale après la no­ti­fic­a­tion de la dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale, mais au plus tard im­mé­di­ate­ment après l’en­trée en force de cette dé­cision.

2 Dans la procé­dure ac­célérée au sens de l’art. 26c LAsi, le SEM mène un en­tre­tien de dé­part avec l’in­téressé après la no­ti­fic­a­tion de la dé­cision de ren­voi. En ac­cord avec le SEM, l’autor­ité can­tonale com­pétente peut aus­si men­er cet en­tre­tien. D’autres en­tre­tiens de dé­part peuvent être menés après l’en­trée en force de la dé­cision de ren­voi.

3 Dans la procé­dure Dub­lin au sens de l’art. 26bLAsi, le can­ton mène un en­tre­tien de dé­part avec l’in­téressé après la no­ti­fic­a­tion de la dé­cision de ren­voi. En ac­cord avec l’autor­ité can­tonale com­pétente, le SEM peut aus­si men­er cet en­tre­tien.

4 L’en­tre­tien de dé­part sert not­am­ment:

a.
à ex­pli­quer à la per­sonne con­cernée la dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale;
b.
à cla­ri­fi­er et doc­u­menter la dis­pos­i­tion de cette per­sonne à quit­ter la Suisse;
c.
à évalu­er son état de santé sous l’angle de son aptitude au trans­port;
d.
à l’in­form­er de son ob­lig­a­tion de coopérer à l’ob­ten­tion de doc­u­ments de voy­age val­ables;
e.
à l’aver­tir, si né­ces­saire, de l’ex­ist­ence de mesur­es de con­trainte au sens des art. 73 à 78 LEI;
f.
à l’in­form­er sur l’aide au re­tour;
g.
à l’in­form­er des mod­al­ités de verse­ment de l’in­dem­nité de voy­age au sens de l’art. 59a, al. 2bis, OA 2.

10 In­troduit par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 2b Entretien de conseil en détention administrative 11  

1 L’autor­ité com­pétente peut men­er un en­tre­tien de con­seil avec la per­sonne détenue en vertu des art. 75 à 78 LEI. Cet en­tre­tien vise à amen­er la per­sonne con­cernée à col­laborer à l’ob­ten­tion de doc­u­ments de voy­age et à l’or­gan­isa­tion du dé­part, ain­si qu’à l’in­form­er des pos­sib­il­ités qui s’of­frent à elles en matière de re­tour et de la pos­sib­il­ité d’ob­tenir une aide fin­an­cière.

2 L’aide fin­an­cière est ver­sée aux per­sonnes rel­ev­ant du do­maine de l’as­ile con­formé­ment à l’art. 59a, al. 2bis, OA 2 (in­dem­nités de voy­age) et à l’art. 59abis OA 2 (in­dem­nité de dé­part). S’agis­sant de per­sonnes rel­ev­ant du do­maine des étrangers, l’aide fin­an­cière est ré­gie par le droit can­ton­al.

3 Le SEM peut con­clure, avec les can­tons ou avec des tiers, des con­ven­tions de presta­tions port­ant sur la réal­isa­tion des en­tre­tiens de con­seil avec les per­sonnes rel­ev­ant du do­maine de l’as­ile qui sont en déten­tion ad­min­is­trat­ive.

11 In­troduit par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 3 Établissement de l’identité et de la nationalité 12  

1 Dans le cadre de son in­ter­ven­tion vis­ant à ob­tenir des doc­u­ments de voy­age, le SEM véri­fie l’iden­tité et la na­tion­al­ité des étrangers frap­pés d’une dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale.13

2 À cet ef­fet, il peut not­am­ment men­er des en­tre­tiens, présenter l’in­téressé à la re­présent­a­tion de son pays d’ori­gine et ef­fec­tuer des ana­lyses lin­guistiques ou tex­tuelles, de même qu’in­viter en Suisse une délég­a­tion de l’État d’ori­gine ou de proven­ance. Il com­mu­nique le ré­sultat de ses in­vest­ig­a­tions au can­ton.14

12 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 1er mars 2006, en vi­gueur depuis le 1er avr. 2006 (RO 2006 927).

13 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

14 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 4 Obtention de papiers en cas de recours à des voies ou moyens de droit 15  

(art. 97, al. 2, LAsi)

Les dé­marches vis­ant à ob­tenir les doc­u­ments de voy­age né­ces­saires à l’ex­écu­tion du ren­voi peuvent être en­gagées même en cas de re­cours à des voies ou moy­ens de droit.

15 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 4a Conventions avec des autorités étrangères 16  

(art. 48a LOGA)

Jusqu’à la con­clu­sion d’une con­ven­tion sur la réad­mis­sion et le trans­it des per­sonnes qui se trouvent en situ­ation ir­régulière en Suisse au sens de l’art. 100, al. 2, let. b, LEI, le Dé­parte­ment fédéral de justice et po­lice (DFJP)17 peut, en ac­cord avec le Dé­parte­ment fédéral des af­faires étrangères (DFAE), con­clure avec des autor­ités étrangères des con­ven­tions réglant, d’une part, les ques­tions or­gan­isa­tion­nelles re­l­at­ives au re­tour des étrangers dans leur pays d’ori­gine, d’autre part, l’aide au re­tour et à la réinté­gra­tion.

16 In­troduit par le ch. I de l’O du 1er mars 2006 (RO 2006 927). Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

17 Nou­velle ex­pres­sion selon le ch. I de l’O du 26 mars 2014, en vi­gueur depuis le 1er fév. 2014 (RO 2014 865). Il a été tenu compte de cette mod. dans tout le texte.

Art. 5 Organisation des départs 18  

(art. 71, let. b, LEI)19

1 Pour or­gan­iser les dé­parts, le SEM peut col­laborer avec des autor­ités étrangères, des autor­ités fédérales, can­tonales et com­mun­ales, des or­gan­isa­tions in­ter­na­tionales et na­tionales, des com­pag­nies aéri­ennes ou d’autres prestataires privés.20

2 S’agis­sant des re­tours par avi­on, le SEM peut se char­ger not­am­ment de réserv­er les bil­lets et de fix­er les it­inéraires.

3 Il peut or­gan­iser des vols spé­ci­aux et, en ac­cord avec des États tiers, des vols in­ter­na­tionaux à des­tin­a­tion des États d’ori­gine ou de proven­ance des étrangers frap­pés d’une dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale. Il co­or­donne les activ­ités liées au pro­ces­sus de dé­part et sert d’in­ter­locuteur cent­ral aux ser­vices con­cernés.21

18 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 1er mars 2006, en vi­gueur depuis le 1er avr. 2006 (RO 2006 927).

19 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

20 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

21 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 6 Collaboration avec le DFAE 22  

(art. 71, let. c, LEI)23

1 Le SEM en­tre­tient avec le DFAE et les or­gan­isa­tions in­ter­na­tionales un échange d’in­form­a­tions per­man­ent sur:

a.
l’ob­ten­tion des doc­u­ments;
b.
l’or­gan­isa­tion des dé­parts et des re­tours;
c.
la sé­cur­ité des es­cor­tes of­fi­ci­elles.

2 Le SEM peut de­mander au DFAE d’in­ter­venir dir­ecte­ment auprès des États d’ori­gine ou de proven­ance des étrangers frap­pés d’une dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale, ou en­core auprès des re­présent­a­tions dip­lo­matiques ou con­su­laires.24

22 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 1er mars 2006, en vi­gueur depuis le 1er avr. 2006 (RO 2006 927).

23 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

24 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 7 Documentation sur l’exécution et perfectionnement 25  

1 Le SEM ét­ablit et met à jour une doc­u­ment­a­tion in­form­at­isée sur les prin­ci­paux États d’ori­gine ou de proven­ance; cette doc­u­ment­a­tion com­prend toutes les in­form­a­tions re­quises pour l’ex­écu­tion des ren­vois, des ex­pul­sions et des ex­pul­sions pénales, not­am­ment des ren­sei­gne­ments sur l’ob­ten­tion des doc­u­ments de voy­age, l’or­gan­isa­tion des voy­ages et la sé­cur­ité.

2 Le SEM en­tre­tient avec les autor­ités can­tonales com­pétentes un échange d’in­for­ma­tions per­man­ent sur les ques­tions rel­ev­ant de l’ex­écu­tion des ren­vois, des ex­pul­sions et des ex­pul­sions pénales, et or­gan­ise not­am­ment des cours de per­fec­tion­nement et des séances d’in­form­a­tion.26

25 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 1er mars 2006, en vi­gueur depuis le 1er avr. 2006 (RO 2006 927).

26 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 8 Entraide administrative des cantons 27  

Lor­squ’il s’agit not­am­ment de présenter des étrangers frap­pés d’une dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale aux re­présent­a­tions dip­lo­matiques ou con­su­laires des États d’ori­gine ou de proven­ance, de les men­er à des en­tre­tiens dans le but d’ét­ab­lir leur iden­tité et leur na­tion­al­ité ou de les con­duire aux aéro­ports, les can­tons garan­tis­sent au SEM l’en­traide ad­min­is­trat­ive re­quise.

27 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 9 Établissement d’un document de voyage supplétif 28  

Lor­squ’il n’est pas pos­sible d’ob­tenir des doc­u­ments de voy­age du pays d’ori­gine d’un étranger en vue d’ex­écuter son ren­voi, son ex­pul­sion ou son ex­pul­sion pénale, le SEM peut ét­ab­lir un doc­u­ment de voy­age sup­plé­tif, pour autant que cette mesure per­mette d’or­gan­iser le rapatriement de l’in­téressé dans l’État d’ori­gine ou de proven­ance ou en­core dans un État tiers.

28 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 10 Suspension de l’aide à l’exécution 29  

1 Le SEM sus­pend l’aide à l’ex­écu­tion aus­si longtemps que:30

a.31
les ren­vois, les ex­pul­sions ou les ex­pul­sions pénales ne peuvent tech­nique­ment pas être ex­écutés;
b.
les can­tons ne fourn­is­sent pas l’en­traide ad­min­is­trat­ive re­quise;
c.
les autor­ités n’ont pas con­nais­sance du sé­jour de l’étranger.32

2 Les ren­vois, les ex­pul­sions et les ex­pul­sions pénales sont not­am­ment réputés ne pouvoir tech­nique­ment pas être ex­écutés lor­squ’il n’est pas pos­sible d’ob­tenir les doc­u­ments de voy­age ou d’or­gan­iser le dé­part, al­ors que la per­sonne tenue de partir a col­laboré con­formé­ment à ses obli­ga­tions.33

29 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

30 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

31 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

32 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 1er mars 2006, en vi­gueur depuis le 1er avr. 2006 (RO 2006 927).

33 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 11 Service aéroportuaire 34  

Le SEM gère un ser­vice aéro­por­tuaire (swis­s­REPAT). Ce­lui-ci a not­am­ment pour mis­sion:

a.
de véri­fi­er les con­di­tions de voy­age et de cla­ri­fi­er les risques;
b.
de déter­miner le niveau d’ex­écu­tion selon l’art. 28, al. 1, de l’or­don­nance du 12 novembre 2008 sur l’us­age de la con­trainte35, après avoir con­sulté les or­ganes de po­lice can­tonaux com­pétents et en ten­ant compte des pre­scrip­tions de sé­cur­ité des en­tre­prises de trans­port aéri­en;
c.
d’or­gan­iser et de co­or­don­ner l’ac­com­pag­ne­ment so­cial, médic­al et polici­er as­suré lors des vols;
d.
de fix­er les it­inéraires de vol et de réserv­er de man­ière cent­ral­isée les bil­lets pour les vols de ligne;
e.
d’or­gan­iser des vols spé­ci­aux;
f.
de con­seiller les autor­ités fédérales et can­tonales com­pétentes;
g.
de vers­er, à l’aéro­port, les in­dem­nités de dé­part et de voy­age ain­si que les con­tri­bu­tions fédérales et can­tonales d’aide au re­tour.

34 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

35 RS 364.3

Art. 11a Prestations dans les aéroports 36  

1 Le SEM peut con­clure, avec les autor­ités com­pétentes des can­tons sur le ter­ritoire de­squels se trouve un aéro­port in­ter­na­tion­al ou avec des tiers, des con­ven­tions sur les presta­tions de ser­vice dans les aéro­ports. Ces con­ven­tions peuvent port­er not­am­ment sur:

a.
l’ac­cueil de per­sonnes à l’aéro­port;
b.
le con­trôle de la dis­pos­i­tion à voy­ager, l’en­re­gis­trement des pas­sagers et la ma­nuten­tion des ba­gages;
c.
le con­trôle de sé­cur­ité;
d.
le trans­port sous es­corte poli­cière de per­sonnes à em­bar­quer;
e.
la sur­veil­lance du dé­part et la ré­dac­tion d’un rap­port sur son déroul­e­ment.

2 Les presta­tions de ser­vice dis­pensées par les autor­ités com­pétentes à l’aéro­port ou par des tiers sur man­dat du SEM font l’ob­jet d’un dé­compte re­mis dir­ecte­ment aux autor­ités ou aux tiers con­cernés.

3 Pour l’ac­cueil de per­sonnes à l’aéro­port et le trans­port sous es­corte poli­cière de per­sonnes à em­bar­quer, la Con­fédéra­tion verse une in­dem­nité for­faitaire par per­sonne de:

a.
400 francs sur les vols de ligne;
b.
1700 francs sur les vols spé­ci­aux à des­tin­a­tion d’États tiers ou d’États de proven­ance.

4 Le SEM as­sure l’ac­com­pag­ne­ment médic­al:

a.
sur tous les vols spé­ci­aux pour toutes les per­sonnes à rapatri­er; les can­tons, pour leur part, as­sument les frais en­gendrés par les per­sonnes rel­ev­ant du do­maine des étrangers;
b.
sur les vols de ligne, pour les catégor­ies de per­sonnes men­tion­nées à l’art. 92, al. 2, LAsi, pour autant qu’il soit né­ces­saire.

36 In­troduit par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 12 Système d’information eRetour 37  

(art. 109f à 109j LEI)

1 Les tiers man­datés visés à l’art. 109i LEI sont ha­bil­ités à traiter les don­nées per­son­nelles suivantes dans le sys­tème eRe­tour:

a.
l’iden­tité de la per­sonne con­cernée (art. 109g, al. 2, let. a, LEI);
b.
les don­nées per­son­nelles util­isées dans le cadre des dé­marches d’iden­ti­fica­tion ou d’ob­ten­tion de doc­u­ments;
c.
les don­nées per­son­nelles util­isées dans le cadre de l’or­gan­isa­tion du dé­part;
d.
les don­nées per­son­nelles util­isées dans le cadre du con­seil en vue du re­tour et de l’oc­troi de l’aide au re­tour;
e.
les don­nées médicales (art. 109g, al. 2, let. h, LEI).

2 Le cata­logue des don­nées du sys­tème eRe­tour ain­si que les droits et les niveaux d’ac­cès sont définis à l’an­nexe 1.

3 Le SEM fixe en par­ticuli­er dans un règle­ment de traite­ment les mesur­es or­gan­isa­tion­nelles et tech­niques à pren­dre pour éviter le traite­ment non autor­isé des don­nées et pour as­surer la journ­al­isa­tion auto­matique du traite­ment ain­si que la sé­cur­ité des don­nées.

4 Les don­nées du sys­tème eRe­tour sont archivées à des fins de con­trôle et de stat­istiques. Elles sont pro­posées aux Archives fédérales lor­sque dix ans se sont écoulés depuis le ren­voi ou l’ex­pul­sion. Les don­nées jugées sans valeur archiv­istique sont détru­ites.

37 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 19 fév. 2020, en vi­gueur depuis le 1er avr. 2020 (RO 2020 887).

Art. 13 Remboursement des frais par les cantons 38  

Les can­tons rem­boursent au SEM les frais d’ex­écu­tion et de dé­part qu’il a réglés pour leur compte à l’in­ten­tion d’étrangers frap­pés d’une dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale. Ces frais font l’ob­jet d’un dé­compte sé­paré.

38 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 14 Indemnisation des frais  

1 Le SEM verse des con­tri­bu­tions aux ser­vices de co­ordin­a­tion can­tonaux com­pétents pour traiter des de­mandes de réad­mis­sion en vertu d’ac­cords bil­atéraux re­latifs à la réad­mis­sion de per­sonnes en situ­ation ir­régulière.

2 La con­tri­bu­tion fédérale est for­faitaire. Le SEM fixe, dans le cadre d’un man­dat de presta­tions, le mont­ant de l’in­dem­nité for­faitaire sur la base des dépenses ad­min­is­trat­ives oc­ca­sion­nées par le traite­ment des de­mandes de réad­mis­sion; il fixe égale­ment les mod­al­ités de verse­ment et la procé­dure de dé­compte.

Art. 15 Participation aux frais d’exploitation 39  

(art. 82, al. 2, LEI)

1 En cas de réten­tion au sens de l’art. 73 LEI ou de déten­tion or­don­née con­formé­ment aux art. 75 à 78 LEI, un mont­ant for­faitaire de 200 francs par jour est ver­sé au can­ton con­cerné à partir d’une durée de réten­tion ou de déten­tion de douze heures.

2 Pour les ét­ab­lisse­ments de déten­tion fin­ancés totale­ment ou parti­elle­ment par la Con­fédéra­tion, ce mont­ant est ré­duit pro­por­tion­nelle­ment à la part d’amor­t­isse­ment. Le DFJP règle les mod­al­ités de la procé­dure en ac­cord avec le Dé­parte­ment fédéral des fin­ances.

3 Le SEM ob­serve l’évolu­tion des coûts d’ex­ploit­a­tion au niveau suisse. À cette fin, les can­tons lui trans­mettent les bases né­ces­saires con­cernant la com­pos­i­tion des coûts d’ex­ploit­a­tion.

4 ... 40

39 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 26 mars 2014, en vi­gueur depuis le 1er fév. 2014 (RO 2014 865).

40 Ab­ro­gé par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, avec ef­fet au 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Section 1a Saisie des données dans le domaine des mesures de contrainte 4142

41 Introduite par le ch. I de l’O du 24 mars 2004 (RO 2004 1649). Nouvelle teneur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vigueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

42 Nouvelle teneur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vigueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 15a Transmission de données sur la détention administrative 43  

1 Les autor­ités can­tonales com­pétentes trans­mettent au SEM les don­nées suivantes con­cernant les déten­tions or­don­nées con­formé­ment aux art. 73 et 75 à 78 LEI dans les do­maines de l’as­ile et des étrangers:44

a.
le nombre de déten­tions or­don­nées et la durée de chacune de ces déten­tions;
b.
le nombre de rapatrie­ments;
c.
le nombre de mises en liber­té;
d.
la na­tion­al­ité des détenus;
e.
le sexe et l’âge des détenus;
f.
la nature des déten­tions;
g.45
le lieu des déten­tions;
h.46
la durée des déten­tions.

2 Pour les mineurs, elles in­diquent en outre si une re­présent­a­tion lé­gale a été in­stituée et si des mesur­es de pro­tec­tion de l’en­fant ont été prises.47

43 In­troduit par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

44 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

45 In­troduite par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

46 In­troduite par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

47 In­troduit par le ch. I de l’O du 7 déc. 2012, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2013 (RO 2012 6949).

Section 1a Interventions internationales en matière de retourbis

(art. 71a et 71abis LEI)48

48 Introduit par le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vigueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

Art. 15b Compétences 49  

1 En cas d’in­ter­ven­tion en matière de re­tour, le SEM est re­spons­able de la con­duite opéra­tion­nelle de la coopéra­tion avec l’agence de l’Uni­on européenne com­pétente en matière de sur­veil­lance des frontières ex­térieures Schen­gen (l’Agence). À ce titre, il con­sulte et in­forme l’Ad­min­is­tra­tion fédérale des dou­anes (AFD). Il as­sume not­am­ment les tâches suivantes:

a.
il fait of­fice de ser­vice na­tion­al de co­ordin­a­tion pour la par­ti­cip­a­tion de la Suisse aux in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour;
b.
il est char­gé d’ex­écuter les dé­cisions du con­seil d’ad­min­is­tra­tion ou du dir­ec­teur ex­écu­tif de l’Agence con­cernant les in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour.

2 Aux fins visées à l’al. 1, let. b, le SEM peut con­clure avec l’Agence des con­ven­tions de sub­ven­tion de portée mineure ou d’autres con­ven­tions en vue du déta­che­ment de spé­cial­istes des ques­tions de re­tour, de con­trôleurs des re­tours for­cés et d’agents d’es­corte poli­cière suisses.

49 In­troduit par le ch. I de l’O du 24 mars 2004 (RO 2004 1649). Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

Art. 15bbis Interventions à l’étranger 50  

1 En vue d’une in­ter­ven­tion de per­son­nel suisse à l’étranger, le SEM garantit, en con­cer­ta­tion avec les can­tons et avec les or­gan­isa­tions qui mo­bilis­ent des con­trôleurs des re­tours for­cés, que les per­sonnes né­ces­saires aux différents réserves sont mises à dis­pos­i­tion.

2 Si l’Agence dé­pose une de­mande de déta­che­ment de spé­cial­istes des ques­tions de re­tour du SEM, d’agents d’es­corte poli­cière des can­tons ou de con­trôleurs des re­tours for­cés à l’étranger, con­formé­ment aux art. 29, par. 3, 30, par. 3, et 31, par. 3, du règle­ment (UE) 2016/162451, le SEM peut re­jeter cette de­mande en présence d’une situ­ation ex­cep­tion­nelle en Suisse.

50 In­troduit par le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

51 Règle­ment (UE) 2016/1624 du Par­le­ment européen et du Con­seil du 14 septembre 2016 re­latif au corps européen de garde-frontières et de garde-côtes, modi­fi­ant le règle­ment (UE) 2016/399 du Par­le­ment européen et du Con­seil et ab­ro­geant le règle­ment (CE) no 863/2007 du Par­le­ment européen et du Con­seil, le règle­ment (CE) no 2007/2004 du Con­seil et la dé­cision 2005/267/CE du Con­seil, ver­sion du JO L 251 du 16.9.2016, p. 1.

Art. 15c Spécialistes des questions de retour du SEM 52  

1 Le SEM gère une réserve de col­lab­or­at­eurs spé­ciale­ment formés et pré­parés pour les in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour menées en vertu du règle­ment (UE) 2016/162453.

2 Les mod­al­ités du déta­che­ment de spé­cial­istes des ques­tions de re­tour sont définies dans des ac­cords in­di­viduels con­clus entre les­dits spé­cial­istes et le SEM.

52 In­troduit par le ch. I de l’O du 24 mars 2004 (RO 2004 1649). Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

53 Cf. note de bas de page re­l­at­ive à l’art. 15bbis, al. 2.

Art. 15d Agents d’escorte policière des cantons 54  

1 Con­formé­ment aux con­ven­tions con­clues entre le DFJP et les can­tons en vertu de l’art. 71a, al. 3, LEI, les can­tons mettent à dis­pos­i­tion, en ac­cord avec le SEM, des agents d’es­corte poli­cière pour les in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour.

2 Les mod­al­ités du déta­che­ment des agents d’es­corte poli­cière sont définies dans le cadre d’ac­cords in­di­viduels entre les­dits agents et les can­tons qui sont re­spons­ables de ces per­sonnes.

3 Pour chaque agent d’es­corte poli­cière mis à dis­pos­i­tion par un can­ton, la Con­fédéra­tion ac­corde à ce derni­er un for­fait d’ac­com­pag­ne­ment de 300 francs par jour.

4 Elle ac­corde un for­fait d’ac­com­pag­ne­ment de 400 francs par jour pour le chef d’équipe.

54 In­troduit par le ch. I de l’O du 24 mars 2004 (RO 2004 1649). Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018, et pour l’al. 4, le 1er mars 2019 (RO 2018 3119).

Art. 15e Contrôleurs des retours forcés 55  

1 Le SEM man­date des or­gan­isa­tions qui mettent à dis­pos­i­tion des con­trôleurs des re­tours for­cés. Il détache ces per­sonnes afin qu’elles con­trôlent les in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour.

2 L’Agence défin­it les tâches des­dits con­trôleurs.

3 Le SEM con­clut des con­ven­tions avec les or­gan­isa­tions en vertu de l’art. 71abis, al. 2, LEI. Y sont définies les autres mod­al­ités du déta­che­ment des con­trôleurs des re­tours for­cés. Les art. 15gà 15i s’ap­pli­quent par ana­lo­gie.

55 In­troduit par le ch. I 2 de l’O du 8 nov. 2006 sur la mod. d’O liée à l’en­trée en vi­gueur des mod. du 16 déc. 2005 de la LF sur l’as­ile, de la LF sur l’as­sur­ance-mal­ad­ie et de la LF sur l’as­sur­ance-vie­il­lesse et sur­vivants (RO 2006 4739). Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

Art. 15ebis Coordination des interventions internationales en matière de retour 56  

1 Le SEM co­or­donne l’in­ter­ven­tion de per­son­nel suisse lors d’in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour. À ce titre, il in­forme l’AFD du per­son­nel mis à dis­pos­i­tion, con­formé­ment aux art. 15c à 15e.

2 Il trans­met à l’AFD des in­form­a­tions sur les in­ter­ven­tions in­ter­na­tionales en matière de re­tour con­formé­ment à l’art. 3c, al. 3, de l’or­don­nance du 26 août 2009 sur la coopéra­tion opéra­tion­nelle avec les autres États Schen­gen en vue de la pro­tec­tion des frontières ex­térieures de l’es­pace Schen­gen57.

56 In­troduit par le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

57 RS 631.062

Art. 15eter Modalités d’intervention de personnel étranger en Suisse 58  

1 En vue d’une in­ter­ven­tion de per­son­nel étranger en Suisse, le SEM dé­pose une de­mande de déta­che­ment d’équipes d’in­ter­ven­tion auprès de l’Agence et par­ti­cipe à l’élab­or­a­tion du plan opéra­tion­nel.

2 Le SEM est re­spons­able de la con­duite opéra­tion­nelle du per­son­nel étranger. Ce­lui-ci ne peut ex­er­cer des activ­ités rel­ev­ant de la puis­sance pub­lique que sous la dir­ec­tion de per­son­nel suisse.

3 Le SEM con­vi­ent des moy­ens et des mod­al­ités de l’in­ter­ven­tion de per­son­nel étranger avec l’Agence et avec les autres États Schen­gen.

4 Les com­pétences du per­son­nel étranger peuvent être re­tirées dans des cas motivés.

5 Sur le plan dis­cip­lin­aire et en ce qui con­cerne les rap­ports de trav­ail, le per­son­nel étranger est sou­mis aux pre­scrip­tions de son État d’ori­gine.

6 La Con­fédéra­tion ré­pond des dom­mages causés en Suisse par le per­son­nel étranger con­formé­ment à la loi du 14 mars 1958 sur la re­sponsab­il­ité59.

58 In­troduit par le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

59 RS 170.32

Art. 15equater Responsabilité concernant le personnel suisse à l’étranger 60  

1 La re­sponsab­il­ité des dom­mages causés par le per­son­nel suisse à l’étranger est as­sumée par l’État hôte. Si les dom­mages ont été causés par une nég­li­gence grave ou de man­ière in­ten­tion­nelle et que l’État hôte ex­ige de la Suisse le rem­bourse­ment des mont­ants payés, la loi du 14 mars 1958 sur la re­sponsab­il­ité61 est ap­plic­able.

2 Le per­son­nel suisse qui com­met une in­frac­tion lors d’une in­ter­ven­tion à l’étranger est sou­mis au droit de l’État hôte. Si cet État ren­once à la pour­suite pénale, c’est le code pén­al62 qui est ap­plic­able.

60 In­troduit par le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

61 RS 170.32

62 RS 311.0

Section 1b Contrôle du renvoi ou de l’expulsion par voie aérienne63

63 Introduite par le ch. I de l’O du 24 nov. 2010, en vigueur depuis le 1er janv. 2011 (RO 2010 5769).

Art. 15f Étendue des contrôles  

(art. 71abis, al. 1, LEI)64

1 Le con­trôle du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale par voie aéri­enne porte sur les phases suivantes:65

a.
la con­duite de la per­sonne con­cernée à l’aéro­port;
b.
l’or­gan­isa­tion du dis­pos­i­tif à l’aéro­port;
c.
le vol;
d. 66
l’ar­rivée à l’aéro­port de des­tin­a­tion et la re­mise des per­sonnes con­cernées aux autor­ités de l’État de des­tin­a­tion dans le re­spect de la souveraineté de ces dernières.

2 Lor­sque la per­sonne con­cernée ne peut être re­mise à l’État de des­tin­a­tion, le con­trôle porte égale­ment sur le vol de re­tour vers la Suisse, l’ac­cueil à l’aéro­port et la re­mise aux autor­ités can­tonales com­pétentes.

64 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

65 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

66 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 15g Délégation de tâches à des tiers  

(art. 71abis, al. 2, LEI)67

1 Le SEM man­date des tiers pour ef­fec­tuer des tâches dans le cadre du con­trôle du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale par voie aéri­enne. Les tiers man­datés doivent être in­dépend­ants de tous les ser­vices im­pli­qués dans les procé­dures rel­ev­ant du droit des étrangers ou de l’as­ile ou dans l’ex­écu­tion du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale.68

2 Le SEM con­clut des con­ven­tions avec les tiers man­datés.69

67 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

68 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

69 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 15h Tâches des tiers mandatés  

(art. 71abis, al. 2, LEI)70

1 Les tiers man­datés:

a.71
sur­veil­lent cer­taines ou l’en­semble des phases du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale par voie aéri­enne;
b.72
ét­ab­lis­sent un rap­port à l’at­ten­tion du SEM pour chaque ren­voi, ex­pul­sion ou ex­pul­sion pénale sous es­corte;
c.
rédi­gent un rap­port d’activ­ité et de ges­tion an­nuel à l’at­ten­tion du DFJP et de la Con­férence des dir­ect­rices et dir­ec­teurs des dé­parte­ments can­tonaux de justice et po­lice.

2 Le SEM peut con­clure des con­ven­tions avec les tiers man­datés.

70 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

71 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

72 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Art. 15i Indemnisation des frais  

(art. 71abis LEI)73

1 Le SEM in­dem­nise les tiers man­datés pour leurs tâches liées au con­trôle du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale.74

2 L’in­dem­nisa­tion est for­faitaire.

73 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

74 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

Section 1c Participation de la Confédération aux coûts de construction et d’aménagement d’établissements de détention cantonaux75

75 Introduite par le ch. I de l’O du 26 mars 2014, en vigueur depuis le 1er fév. 2014 (RO 2014 865).

Art. 15j Conditions de la participation financière de la Confédération  

(art. 82, al. 1, LEI)

La Con­fédéra­tion sub­ven­tionne, dans les lim­ites des crédits ouverts, la con­struc­tion, l’agran­disse­ment, la trans­form­a­tion et l’amén­age­ment d’ét­ab­lisse­ments de déten­tion can­tonaux lor­sque les con­di­tions suivantes sont re­m­plies:

a.
l’ét­ab­lisse­ment de déten­tion est ex­clus­ive­ment des­tiné à l’ex­écu­tion de la déten­tion en phase pré­par­atoire, de la déten­tion en vue du ren­voi ou de l’ex­pul­sion, de la déten­tion pour in­sou­mis­sion et de la réten­tion;
b.76
l’ét­ab­lisse­ment est mis à la dis­pos­i­tion de plusieurs can­tons et de la Con­fédéra­tion en vue de garantir l’ex­écu­tion du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale; cette con­di­tion peut not­am­ment être aban­don­née lor­sque la situ­ation géo­graph­ique de l’ét­ab­lisse­ment en rend l’ac­cès plus dif­fi­cile;
c.
l’ét­ab­lisse­ment de déten­tion dis­pose de suf­f­is­am­ment de lo­c­aux pour per­mettre des activ­ités de loisirs, of­frir des pos­sib­il­ités de trav­ail, as­surer un en­cadre­ment médic­al et fa­vor­iser les con­tacts so­ci­aux;
d.
les per­sonnes par­ticulière­ment vul­nér­ables, not­am­ment les mineurs non ac­com­pag­nés et les fa­milles avec en­fants, sont héber­gés dans des lo­c­aux sé­parés de ceux des autres détenus;
e.77
les détenus dis­posent de suf­f­is­am­ment de pos­sib­il­ités de se mouvoir à l’in­térieur de l’ét­ab­lisse­ment de déten­tion, sans que l’ex­écu­tion du ren­voi, de l’ex­pul­sion ou de l’ex­pul­sion pénale, le bon fonc­tion­nement de l’ét­ab­lisse­ment et le re­spect des pre­scrip­tions de sé­cur­ité ne soi­ent com­promis;
f.
les con­di­tions visées à l’art. 3, al. 1, let. a à e, de la loi fédérale du 5 oc­tobre 1984 sur les presta­tions de la Con­fédéra­tion dans le do­maine de l’ex­écu­tion des peines et des mesur­es (LPPM)78 sont re­m­plies par ana­lo­gie.

76 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

77 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

78 RS 341

Art. 15k Montant des subventions  

(art. 82, al. 1, LEI)

1 La sub­ven­tion fédérale s’élève, au plus, à 35 % des frais de con­struc­tion et d’amén­age­ment re­con­nus si l’ét­ab­lisse­ment de déten­tion con­stru­it, agrandi ou trans­formé dis­pose de 20 places de déten­tion au moins.

2 Elle s’élève, au plus, à 60 % des frais de con­struc­tion et d’amén­age­ment re­con­nus si l’ét­ab­lisse­ment de déten­tion con­stru­it, agrandi ou trans­formé dis­pose de 50 places de déten­tion au moins.

3 La Con­fédéra­tion prend en charge jusqu’à 100 % des frais de con­struc­tion et d’amén­age­ment re­con­nus si l’ét­ab­lisse­ment de déten­tion con­stru­it, agrandi ou trans­formé dis­pose de 50 places de déten­tion au moins et qu’il est es­sen­ti­elle­ment des­tiné à garantir l’ex­écu­tion des ren­vois dans le do­maine de l’as­ile dir­ecte­ment à partir des centres de la Con­fédéra­tion.79

79 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vi­gueur depuis 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 15l Méthode de calcul  

1 La Con­fédéra­tion cal­cule ses con­tri­bu­tions aux frais re­con­nus de con­struc­tion, d’agran­disse­ment ou de trans­form­a­tion selon la méthode du for­fait par place (art. 4, al. 2, LPPM80).

2 Le DFJP fixe les bases de cal­cul et un for­fait par place de déten­tion ad­min­is­trat­ive.

Art. 15m Subventions de construction  

S’ap­pli­quent par ana­lo­gie aux sub­ven­tions de con­struc­tion les art. 12, al. 2 (Méthode de cal­cul), 13 (Frais de con­struc­tion re­con­nus), 15 (Fix­a­tion des for­faits et des sup­plé­ments; ad­apt­a­tion à l’évolu­tion des prix et au renchérisse­ment), 19, al. 2 à 4, (For­fait par place), 20 (Sup­plé­ments pour la sé­cur­ité) et 20b (Sup­plé­ments pour les amén­age­ments ex­térieurs et l’équipe­ment mo­bile en cas de nou­velles con­struc­tions et de trans­form­a­tions) de l’or­don­nance du 21 novembre 2007 sur les presta­tions de la Con­fédéra­tion dans le do­maine de l’ex­écu­tion des peines et des mesur­es (OPPM)81.

Art. 15n Annonce de changements d’affectation et restitution de subventions  

(art. 82, al. 1, LEI)

1 Tout change­ment d’af­fect­a­tion de l’ét­ab­lisse­ment soutenu doit être an­non­cé sans délai à l’Of­fice fédéral de la justice (OFJ).

2 L’art. 12, al. 1 et 2, LPPM82 s’ap­plique par ana­lo­gie à la resti­tu­tion de sub­ven­tions.

3 L’OFJ peut ré­duire le mont­ant de la resti­tu­tion ou ren­on­cer à une resti­tu­tion:

a.
lor­sque le change­ment d’af­fect­a­tion est de courte durée;
b.
lor­sque l’ét­ab­lisse­ment sert à ex­écuter d’autres types de déten­tion ou à ac­com­plir des tâches d’ex­écu­tion rel­ev­ant du droit fédéral.
Art. 15o Organisation et procédure  

(art. 82, al. 1, LEI)

1 Av­ant de rendre sa dé­cision en matière de sub­ven­tions, l’OFJ con­sulte le SEM sur les be­soins de nou­velles places de déten­tion et sur l’em­place­ment de la con­struc­tion prévue.

2 Au sur­plus, la procé­dure est ré­gie, par ana­lo­gie, par les art. 25 à 33 OPPM83.

Section 1d Conservation et effacement des données médicales servant à évaluer l’aptitude au transport84

84 Introduite par le ch. I de l’O du 25 oct. 2017, en vigueur depuis le 1er janv. 2018 (RO 2017 6167).

(art. 71b, al. 2, LEI)

Art. 15p  

1 Les autor­ités ha­bil­itées à de­mander des don­nées médicales en vertu de l’art. 71b, al. 1, LEI peuvent les traiter jusqu’à l’ex­écu­tion du ren­voi ou de l’ex­pul­sion de l’étranger con­cerné.

2 Les don­nées médicales sont ef­facées au plus tard douze mois après que l’étranger a quit­té la Suisse ou le con­stat de son pas­sage à la clandes­tin­ité.

Section 2 Admission provisoire

Art. 16 Compétence 85  

Le SEM dé­cide de l’ad­mis­sion pro­vis­oire; il ex­écute lui-même sa dé­cision, pour autant que la LEI n’en at­tribue pas la com­pétence aux can­tons.

85 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 17 Demande d’admission provisoire 86  

1 Lor­sque le SEM a statué en matière d’as­ile et de ren­voi, les autor­ités can­tonales com­pétentes ne peuvent de­mander une ad­mis­sion pro­vis­oire que si l’ex­écu­tion du ren­voi est im­possible.

2 Un can­ton ne peut de­mander l’ad­mis­sion pro­vis­oire que s’il a en­tre­pris, à temps, toutes les dé­marches né­ces­saires à l’ex­écu­tion du ren­voi. Si, par son com­porte­ment, l’in­téressé en­trave cette ex­écu­tion, il n’est pas ad­mis à titre pro­vis­oire.

86 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 18 Désignation des États dans lesquels le renvoi est en principe exigible 87  

(art. 83, al. 5, LEI)

1 Sont pris en con­sidéra­tion pour déter­miner si le re­tour dans un État d’ori­gine ou de proven­ance, ou dans une ré­gion de cet État, est rais­on­nable­ment exi­gible:

a.
la sta­bil­ité poli­tique, en par­ticuli­er l’ab­sence de guerre, de guerre civile ou de situ­ation de vi­ol­ence général­isée;
b.
la présence de soins médi­caux de base;
c.
d’autres ca­ra­ctéristiques spé­ci­fiques au pays.

2 Les États d’ori­gine ou de proven­ance ou ré­gions de ces États, dans lesquels un re­tour est en prin­cipe exi­gible, fig­urent dans l’an­nexe 2.

87 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 25 oct. 2017, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2018 (RO 2017 6167).

Art. 1988  

88 Ab­ro­gé par le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, avec ef­fet au 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 20 Pièces d’identité 89  

1 Les étrangers qui béné­fi­cient d’une ad­mis­sion pro­vis­oire doivent dé­poser leurs doc­u­ments de voy­age auprès du SEM, de même que les pièces d’iden­tité étrangères qu’ils pos­sèdent éven­tuelle­ment.

1bis Si une per­sonne ad­mise à titre pro­vis­oire ne dé­pose pas ses doc­u­ments de voy­age, le SEM peut les con­fisquer. Les doc­u­ments de voy­age qui n’ont pas été dé­posés sont con­sidérés comme étant per­dus et in­scrits au RI­POL.90

2 Les autor­ités can­tonales délivrent à l’in­téressé, con­formé­ment à la dé­cision prise par le SEM, un livret pour étrangers F, d’une valid­ité lim­itée à un an au max­im­um et pouv­ant être pro­ro­gé d’autant. Ce doc­u­ment tient lieu de pièce d’iden­tité à l’égard de toutes les autor­ités fédérales et can­tonales. Toute­fois, il ne fait qu’en­tériner le stat­ut jur­idique du tit­u­laire et n’ha­bilite pas ce derni­er à fran­chir la frontière.

3 ...91

4 Le livret F ne con­fère aucun droit de résid­ence, quelle que soit la durée de valid­ité de ce doc­u­ment.

4bis Les per­sonnes ad­mises à titre pro­vis­oire doivent présenter spon­tané­ment leur livret F aux autor­ités can­tonales com­pétentes deux se­maines av­ant l’échéance de sa valid­ité en vue de sa pro­long­a­tion.

5 Le livret F est con­fisqué lor­sque l’étranger quitte le ter­ritoire suisse volontaire­ment ou non ou lor­sque ses con­di­tions de résid­ence sont régle­mentées par la po­lice des étrangers.

89 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

90 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 4 de l’O du 15 oct. 2008 sur les ad­apt­a­tions dé­coulant de la LF sur les sys­tèmes d’in­form­a­tion de po­lice de la Con­fédéra­tion, en vi­gueur depuis le 5 déc. 2008 (RO 2008 4943).

91 Ab­ro­gé par le ch. I de l’O du 19 fév. 2020, avec ef­fet au 1er avr. 2020 (RO 2020 887).

Art. 21 Répartition entre les cantons  

Sont ap­plic­ables, pour la ré­par­ti­tion entre les can­tons des per­sonnes ad­mises à titre pro­vis­oire et pour les change­ments de can­ton de cette catégor­ie de per­sonnes, les dis­pos­i­tions prévues aux art. 21 et 22 de l’or­don­nance 1 du 11 août 1999 sur l’as­ile92.

Art. 22 et 2393  

93 Ab­ro­gés par le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, avec ef­fet au 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 24 Regroupement familial 94  

(art. 85, al. 7, LEI)

La procé­dure à suivre pour re­grouper les membres d’une fa­mille de per­sonnes ad­mises à titre pro­vis­oire en Suisse est ré­gie par l’art. 74 de l’or­don­nance du 24 oc­tobre 2007 re­l­at­ive à l’ad­mis­sion, au sé­jour et à l’ex­er­cice d’une activ­ité luc­rat­ive (OASA)95.

94 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

95 RS 142.201

Art. 2596  

96 Ab­ro­gé par le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, avec ef­fet au 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 26 Levée de l’admission provisoire 97  

1 L’autor­ité com­pétente du can­ton de sé­jour sig­nale, en tout temps, au SEM les élé­ments sus­cept­ibles d’en­traîn­er la levée de l’ad­mis­sion pro­vis­oire.

2 Le SEM peut, en tout temps, dé­cider de lever l’ad­mis­sion pro­vis­oire lor­sque les con­di­tions d’oc­troi de cette mesure, men­tion­nées à l’art. 83, al. 2 à 4, LEI, ne sont plus re­m­plies. S’il ne rend pas sa dé­cision suite à une re­quête de l’autor­ité ay­ant de­mandé l’ad­mis­sion pro­vis­oire, il con­sulte préal­able­ment cette autor­ité.

3 Le SEM fixe un délai de dé­part ap­pro­prié, pour autant que l’ex­écu­tion im­mé­di­ate du ren­voi ou de l’ex­pul­sion ne soit pas or­don­née.

97 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 24 oct. 2007, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2008 (RO 2007 5567).

Art. 26a Départ définitif 9899  

Un dé­part est not­am­ment con­sidéré comme défin­i­tif au sens de l’art. 84, al. 4, LEI lor­sque la per­sonne ad­mise à titre pro­vis­oire:100

a.
dé­pose une de­mande d’as­ile dans un autre État;
b.
voit son sé­jour réglé dans un autre État;
c.101
...
d.102
est re­tournée dans son État d’ori­gine ou de proven­ance sans visa de re­tour au sens de l’art. 7 de l’or­don­nance du 14 novembre 2012 sur l’ét­ab­lisse­ment de doc­u­ments de voy­age pour étrangers (ODV)103 ni passe­port pour étrangers au sens de l’art. 4, al. 2, let. b, ODV;
e.104
reste à l’étranger au-delà de la durée de valid­ité de son visa de re­tour au sens de l’art. 7 ODV ou de son passe­port pour étrangers au sens de l’art. 4, al. 2, let. b, ODV;
f.
s’est an­non­cée auprès des autor­ités et a quit­té la Suisse.

98 In­troduit par le ch. I de l’O du 24 oct. 2007 (RO 2007 5567). Nou­velle ten­eur selon l’an­nexe 4 ch. 2 de l’O du 14 nov. 2012 sur l’ét­ab­lisse­ment de doc­u­ments de voy­age pour étrangers, en vi­gueur depuis le 1er déc. 2012 (RO 2012 6049).

99 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

100 Nou­velle ten­eur selon le ch. I 3 de l’O du 1er fév. 2017 sur la mise en oeuvre de l’ex­pul­sion pénale, en vi­gueur depuis le 1er mars 2017 (RO 2017 563).

101 Ab­ro­gée par le ch. I de l’O du 26 mars 2014, avec ef­fet au 1er fév. 2014 (RO 2014 865).

102 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

103 RS 143.5

104 Nou­velle ten­eur selon le ch. I de l’O du 15 août 2018, en vi­gueur depuis le 15 sept. 2018 (RO 2018 3119).

Section 2a Décision de renvoi105

105 Introduite par le ch. I de l’O du 24 nov. 2010, en vigueur depuis le 1er janv. 2011 (RO 2010 5769).

Art. 26b Teneur de la décision de renvoi  

(art. 64 LEI)

1 La dé­cision de ren­voi in­dique:

a.
l’ob­lig­a­tion pour l’étranger de quit­ter la Suisse;
b.
le jour auquel il dev­ra avoir quit­té la Suisse;
c.
les moy­ens de con­trainte ap­plic­ables si l’étranger n’ob­tem­père pas.

2 La dé­cision de ren­voi est motivée et in­dique les voies de re­cours.

Art. 26c Invitation au départ sans décision formelle  

(art. 64, al. 2, LEI)

1 L’étranger dis­posant d’un titre de sé­jour val­able délivré par un État lié par l’un des ac­cords d’as­so­ci­ation à Schen­gen (État Schen­gen) et qui est in­vité sans dé­cision formelle à se rendre dans cet État Schen­gen doit quit­ter la Suisse en l’es­pace d’un jour. Un délai de dé­part plus long peut être im­parti lor­sque des cir­con­stances par­ticulières, tell­es que des problèmes de santé ou la situ­ation fa­miliale, le jus­ti­fi­ent.

2 Les ac­cords d’as­so­ci­ation à Schen­gen sont men­tion­nés à l’an­nexe 3106.

106 Le ren­voi a été ad­apté au 1er av­ril 2020 en ap­plic­a­tion de l’art. 12 al. 2 de la L du 18 juin 2004 sur les pub­lic­a­tions of­fi­ci­elles (RS 170.512).

Art. 26d Formulaire type  

(art. 64b LEI)

Le SEM met les for­mu­laires types né­ces­saires à la dis­pos­i­tion des ser­vices com­pétents.

Art. 26e Feuille d’information  

(art. 64f, al. 2, LEI)

1 La feuille d’in­form­a­tion est re­mise avec le for­mu­laire type. Elle doit être traduite au moins dans les cinq langues les plus fréquem­ment util­isées ou com­prises par les étrangers en­trés illé­gale­ment.

2 Elle doit not­am­ment com­pren­dre des in­dic­a­tions sur les bases lé­gales de la dé­cision, sur la pos­sib­il­ité de dé­poser un re­cours et les con­séquences du non-re­spect du délai de dé­part.

3 Le SEM met les feuilles d’in­form­a­tion à la dis­pos­i­tion des autor­ités com­pétentes.

Section 2b Exécution échelonnée d’un renvoi ou d’une expulsion107

107 Introduite par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vigueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 26f  

1 Lor­sque plusieurs membres d’une fa­mille frap­pés de la même dé­cision de ren­voi, d’ex­pul­sion ou d’ex­pul­sion pénale ne re­spectent pas le délai de dé­part im­parti, il est pos­sible d’ex­écuter cette dé­cision de man­ière éch­el­on­née dans le temps.

2 Un éch­el­on­nement au sens de l’al. 1 doit pouvoir être rais­on­nable­ment exigé de l’en­semble des membres con­cernés de la fa­mille et sup­pose que le ren­voi, l’ex­pul­sion ou l’ex­pul­sion pénale puisse être ex­écuté dans un avenir proche.

3 Les al. 1 et 2 s’ap­pli­quent par ana­lo­gie aux partenaires en­re­gis­trés.

Section 2c Renvoi en présence d’une expulsion pénale108

108 Introduite par le ch. I de l’O du 8 juin 2018, en vigueur depuis le 1er mars 2019 (RO 2018 2849).

Art. 26g Priorité de l’expulsion pénale  

1 L’ex­écu­tion d’une ex­pul­sion pénale prime l’ex­écu­tion d’une dé­cision de ren­voi pro­non­cée dans le cadre d’une procé­dure d’as­ile.

2 Lor­squ’une per­sonne sous l’ef­fet d’une ex­pul­sion pénale re­vi­ent en Suisse et dé­pose une de­mande d’as­ile ou une de­mande mul­tiple au sens de l’art. 111c, al. 1, LAsi, le SEM ne pro­nonce pas de dé­cision de ren­voi. Le can­ton com­pétent pour ex­écuter une ex­pul­sion pénale en­core en cours de valid­ité ex­am­ine les mo­tifs d’un éven­tuel re­port. En l’ab­sence de tels mo­tifs, il ex­écute l’ex­pul­sion pénale.

3 Lor­squ’une per­sonne sous l’ef­fet d’une ex­pul­sion pénale et d’une in­ter­dic­tion d’en­trée rel­ev­ant du droit des étrangers selon l’art. 67, al. 1 et 2, LEI re­vi­ent en Suisse, l’ex­pul­sion pénale est ex­écutée.

Art. 26h Frais de départ  

(art. 87, al. 2, LEI; art. 92, al. 2, LAsi)

1 Lor­squ’une procé­dure pénale est ouverte après le dépôt d’une de­mande d’as­ile et que cette procé­dure débouche sur une dé­cision d’ex­pul­sion pénale, le SEM rem­bourse les frais en­gendrés par le dé­part de Suisse, pour autant que la per­sonne con­cernée ap­par­tienne à l’une des catégor­ies de per­sonnes men­tion­nées à l’art. 92, al. 2, LAsi. L’autor­ité can­tonale qui a com­pétence pour ex­écuter l’ex­pul­sion pénale est ha­bil­itée à de­mander ce rem­bourse­ment. Les art. 55 à 61 de l’or­don­nance 2 du 11 août 1999 sur l’as­ile re­l­at­ive au fin­ance­ment109 sont ap­plic­ables.

2 Les frais de dé­part ne sont pas rem­boursés lor­sque la de­mande d’as­ile de la per­sonne con­cernée a été classée sans dé­cision formelle après son re­tour en Suisse en ap­plic­a­tion de l’art. 111c, al. 2, LAsi.

Section 3 Dispositions finales

Art. 27 Abrogation du droit en vigueur  

L’or­don­nance du 25 novembre 1987 sur l’ad­mis­sion pro­vis­oire des étrangers110 est ab­ro­gée.

Art. 28 Disposition transitoire  

En ap­plic­a­tion de l’art. 26 de la présente or­don­nance, le SEM fixe le délai de dé­part des ressor­tis­sants yougoslaves dom­i­ciliés en derni­er lieu au Kosovo, dont l’ad­mis­sion col­lect­ive pro­vis­oire est déjà levée au mo­ment de l’en­trée en vi­gueur de la présente or­don­nance et auxquels les autor­ités can­tonales com­pétentes n’ont pas en­core im­parti de délai de dé­part.

Art. 28a Disposition transitoire liée à la modification du 16 décembre 2005 111  

Les per­sonnes ad­mises à titre pro­vis­oire depuis trois ans ou plus au mo­ment de l’en­trée en vi­gueur de la présente modi­fic­a­tion d’or­don­nance peuvent former sans délai une de­mande d’in­clu­sion des membres de leur fa­mille dans le stat­ut d’étran­gers ad­mis à titre pro­vis­oire.

111 In­troduit par le ch. I 2 de l’O du 8 nov. 2006 sur la mod. d’O liée à l’en­trée en vi­gueur parti­elle des mod. du 16 déc. 2005 de la LF sur l’as­ile, de la LF sur l’as­sur­ance-mal­ad­ie et de la LF sur l’as­sur­ance-vie­il­lesse et sur­vivants, en vi­gueur depuis le 1er janv. 2007 (RO 2006 4739).

Art. 29 Entrée en vigueur  

La présente or­don­nance entre en vi­gueur le 1er oc­tobre 1999.

Dispositions finales de la modification du 24 mars 2004 112

1 L’indemnité au titre de l’aide d’urgence (art. 15b) et l’indemnité au titre de l’exé­cu­tion du renvoi (art. 15c) feront l’objet d’une première adaptation en 2005.

2 Pour les personnes frappées d’une décision de non-entrée en matière en vertu des art. 32 à 34 LAsi, dont la décision de renvoi, prise en vertu de l’art. 44 LAsi, est pas­sée en force avant l’entrée en vigueur de la présente ordonnance, la Confédération verse aux cantons l’indemnité forfaitaire visée à l’art. 15c de la présente ordonnance. Celle-ci n’est allouée que si le renvoi a été exécuté dans les neuf mois suivant l’entrée en vigueur de la présente ordonnance. Aucune indemnité n’est versée pour l’exécution du renvoi de personnes pour lesquelles la Confédération s’est engagée, dans le cadre du soutien à l’exécution du renvoi au sens de l’art. 22a de la loi fédérale du 26 mars 1931 sur le séjour et l’établissement des étrangers113, à rem­bourser aux cantons les frais d’assistance conformément à l’art. 88, al. 1, let. a, LAsi.

113 [RS 1113; RO 1949 225, 19871665, 1988332, 19901587art. 3 al. 2, 1991362ch. II 11 1034 ch. III, 1995146, 1999111122532262annexe ch. 1, 20001891ch. IV 2, 2002 685ch. I 1 701 ch. I 1 3988 annexe ch. 3, 2003 4557annexe ch. II 2, 2004 1633ch. I 1 4655 ch. I 1, 2005 5685annexe ch. 2, 2006 979art. 2 ch. 1 1931 art. 18 ch. 1 2197 annexe ch. 3 3459 annexe ch. 1 4745 annexe ch. 1, 2007 359annexe ch. 1. RO 2007 5437annexe ch. I]. Voir actuellement la LF du 16 déc. 2005 sur les étrangers et l’intégration (RS 142.20).

Dispositions finales de la modification du 1 mars 2006 er114

1 Le SEM verse aux cantons, rétroactivement pour 2005, la différence entre l’indemnité au titre de l’aide d’urgence au sens de l’art. 15b, al. 5, et l’indemnité au sens de l’art. 15b, al. 5, dans sa version du 24 mars 2004115. Le versement aura lieu au cours du 2e trimestre 2006.

2 L’indemnité au titre de l’aide d’urgence au sens de l’art. 15b, al. 5, sera adaptée au renchérissement pour la première fois en 2007.

Annexe 1 116

116 Introduite par le ch. II al. 2 de l’O du 19 fév. 2020, en vigueur depuis le 1er avr. 2020 (RO 2020 887).

(art. 12, al. 2)

Niveaux d’accès et autorisations de traitement des données dans le système d’information eRetour

Légende

Niveaux d’accès:

A Consulter en ligne

B Traiter

Vide Pas d’accès

Unités organisationnelles:

Air Collaborateurs externes mandatés par le SEM dans le domaine de l’orga­nisation des départs

AVR Collaborateurs d’organisations non gouvernementales mandatées par le SEM ou un canton pour des tâches dans le domaine de l’aide au retour

Cgfr Gardes-frontières pour les tâches de contrôles des départs

CP Autorités cantonales de police chargées du retour (y compris aux aéroports)

CVR Services cantonaux de conseil au retour

Médi Collaborateurs externes en charge de l’évaluation de l’aptitude au transport et de l’accompagnement médical

MIGRA Offices cantonaux et communaux des migrations - Retour

SEM Secrétariat d’État aux migrations

– I Planification et ressources / Fournisseur de prestations informatiques

– II Collaborateurs spécialisés de la Division Retour (y compris
swissREPAT)

– III Collaborateurs spécialisés en frais de départ

– IV Collaborateurs spécialisés dans les centres et les logements de la Confédération

– V Domaine Échange de données et identification

– VI Domaine Saisie et mise à jour des données

– VII Domaine Analyses linguistiques

Catalogue des données eRetour

Dénomination des champs de données eRetour

SEM

Partenaires du SEM

I

II

III

IV

V

VI

VII

MIGRA

CVR

CP

X

Cgfr

Air

MEDI

AVR

I. Données de base

1. Identité

Noms d’emprunt

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Noms

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Prénoms

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

N° SYMIC

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

N° de dossier Asile

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Emplacement du dossier Asile

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de naissance

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Sexe

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Nationalité actuelle et à la naissance

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Langue

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Type d’identité (principale / secondaire)

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Type de personne (principale / secondaire) qui fait l’objet de la demande

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Type de relation

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Canton de répartition

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de dépôt de la demande d’asile

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

2. Données biométriques

Photo de la personne

B

B

A

B

B

A

A

B

B

A

A

A

A

A

Date de saisie de la photo

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Fiche d’empreintes digitales

B

B

B

B

B

Date de transmission de la fiche d’empreintes digitales

A

A

A

A

A

Date d’effacement de la fiche d’empreintes digitales

A

A

A

A

A

3. Documents d’identité

En possession de pièces d’identité

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

A

A

A

Type de document et classification

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

Numéro

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

Date et lieu d’établissement

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

Date d’échéance

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

Document remis

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

Emplacement du document

B

B

A

B

A

A

A

B

B

B

B

B

B

Date de saisie de la copie du document

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

4. Données en lien avec l’existence d’une expulsion, expulsion pénale

Existence d’une expulsion ou expulsion pénale

B

B

A

B

A

A

A

B

A

A

A

A

A

A

Commentaire relatif à l’existence d’une expulsion

B

A

A

B

B

Date de transmission de la copie de la décision

A

A

A

A

A

5. Données en lien avec les détentions administratives et pénales

Personne en détention administrative

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Personne en détention pénale

B

B

A

B

A

A

A

B

A

A

A

A

A

A

Type de détention

B

B

A

B

A

A

A

B

A

A

A

A

A

A

Lieu de détention

B

B

A

B

B

A

A

A

A

Date de début de détention

B

B

A

B

B

A

A

A

A

Date de sortie au plus tôt (détention pénale)

B

B

A

B

B

A

A

A

A

Date et heure de fin de détention prévue

B

B

A

B

B

A

A

A

A

Date et heure de fin de détention administrative effective

A

A

A

A

B

A

A

A

A

Canton ayant ordonné la détention administrative

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Représentant légal (pour les mineurs)

A

A

A

A

A

A

Mesures de protection pour l’enfant

A

A

A

A

A

A

Décomptes des frais de détention administrative

B

A

B

A

B

B

6. Autres données de base

Date du départ de Suisse

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

B

B

A

Type de départ (terrestre/aérien/maritime)

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

B

B

A

Date de saisie du départ de Suisse et collaborateur qui a saisi cette donnée

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Âge

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Mineur

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Mineur non accompagné (oui/non)

B

B

A

A

A

A

B

B

A

A

A

A

B

Emplacement de la personne

B

B

A

B

A

A

B

B

A

A

A

A

B

Disposition à quitter la Suisse (oui/non)

B

B

A

B

B

B

A

A

A

A

A

B

Délinquance (oui/non)

B

B

A

B

B

A

A

A

A

A

A

II. Traitement des demandes

1. Données de base relatives aux demandes

Genre de demande eRetour

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Code d’observation dans SYMIC

B

B

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

B

A

N° de demande eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure d’envoi de la demande eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de début de la demande eRetour

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Date de fin de la demande eRetour

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure de mutation de la demande eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Auteur de la demande

B

B

A

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Genre de règlement de la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

A

A

A

A

B

A

Code de règlement SYMIC de la demande

B

B

A

B

A

B

A

A

A

A

A

A

B

A

Collaborateur chargé des mutations de la demande

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Historique des demandes traitées

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Réactivation de la demande

B

B

B

B

A

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Date de réactivation de la demande

B

B

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

2. Données de base spécifiques aux affaires eRetour

Genre d’affaire eRetour

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

B

B

Code d’affaire SYMIC

B

B

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

B

A

N° de l’affaire eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure d’envoi de l’affaire eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de début de l’affaire eRetour

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

B

B

Date de fin de l’affaire eRetour

B

B

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure de mutation de l’affaire eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Auteur de l’affaire

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Genre de règlement de l’affaire

B

B

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Code de règlement SYMIC de l’affaire

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Statut de l’affaire

B

B

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Date et heure de mutation du statut de l’affaire ainsi que collaborateur compétent

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Historique des affaires traitées

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

3. Données de base spécifiques aux activités eRetour

Genre d’activité eRetour

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

N° de l’activité eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure d’envoi de l’activité eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de début de l’activité eRetour

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Date de fin de l’activité eRetour

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Date et heure de mutation de l’activité eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Auteur de l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Destinataires de l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Genre de règlement de l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Statut de l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Date et heure de mutation du statut de l’activité et collaborateur compétent

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Commentaire relatif à l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Date de rappel de l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Type d’annexe à l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Nombre d’annexes à l’activité

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Historique des activités traitées

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

4. Données spécifiques à la communication

Liste des personnes concernées

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Intitulé de la communication

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Texte de la communication

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Signature de l’auteur de la communication

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Date et heure de transmission de la communication

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Texte de la communication

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Nombre d’annexes à la communication

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Affichage avec les données personnelles spécifiques au classeur eRetour

B

B

B

B

Date de sauvegarde dans le dossier SYMIC

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

5. Données spécifiques à la gestion des documents

Nom du document annexé

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Format du document annexé

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure du chargement du document dans eRetour et collaborateur compétent

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Indications sur les personnes concernées par le document annexé

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Date et heure de la sauvegarde du document dans le dossier SYMIC et collaborateur compétent

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de rappel de l’effacement du document annexé dans eRetour

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Blocage de l’effacement du document dans eRetour

B

B

B

B

Blocage du chargement du document dans le dossier SYMIC

B

B

B

B

B

Blocage partiel de la visualisation du document dans eRetour

B

B

B

B

B

B

B

Affichage de la liste des documents annexés par personne par demande eRetour

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Affichage de la liste des documents annexés par personne par affaire eRetour

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Affichage de la liste des documents annexés par personne par activité eRetour

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Exportation d’un document annexé

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Effacement d’un document annexé

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Chargement d’un document dans le dossier SYMIC

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

Accès sélectif au sous-dossier Retour du dossier SYMIC

B

B

B

B

B

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Accès libre à tout le dossier SYMIC

B

B

B

B

B

B

B

III. Soutien au retour

1. Données de base spécifiques aux demandes de soutien au retour (identification, obtention document, organisation départ)

Date de la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Domaine juridique

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Canton en charge de la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Autorité ayant présenté la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Interlocuteur au SEM et au canton qui présente la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Type et numéro de référence cantonal

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

Type de relation par rapport à la personne principale qui fait l’objet de la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Délinquance

B

B

A

B

A

A

A

B

A

A

A

A

A

A

Date du départ de Suisse

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

A

A

A

Mode du départ de Suisse

B

B

A

B

A

A

A

B

B

A

A

A

A

A

Date de saisie du départ de Suisse et collaborateur qui a saisi cette donnée

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date d’octroi et durée de validité de l’assentiment

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date d’octroi et durée de validité du laissez-passer

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

2. Données relatives à la demande de soutien au retour (identification et obtention de documents)

Existence de démarches en vue du départ ou du renvoi

B

A

B

B

B

B

B

Description des démarches effectuées en vue du départ ou du renvoi

B

A

B

B

B

B

B

Entretien de départ effectué (oui/non)

B

A

B

B

B

B

B

Raisons pour lesquelles l’entretien n’a pas été effectué

B

A

B

B

B

B

B

Date de l’entretien de départ

B

A

B

B

B

B

B

Langue de l’entretien de départ

B

A

B

B

B

B

B

Copie du procès-verbal de l’entretien de départ

B

A

B

B

B

B

B

Volonté de quitter la Suisse

B

B

B

B

B

B

B

Motifs du refus de quitter la Suisse

B

A

B

B

B

B

B

Demande d’aide au retour envisagée

B

A

B

B

B

B

Copie de la demande d’aide au retour

B

A

B

B

B

B

Copie de la décision de renvoi cantonale

B

A

B

B

B

B

B

Indications sur les personnes inclues dans la demande

B

A

B

B

B

B

B

Liste des annexes à la demande

B

A

B

B

B

B

B

Remarques complémentaires à la demande

B

A

B

B

B

B

B

3. Données personnelles utilisées dans le cadre des démarches d’identification ou d’obtention de documents

Nationalité supposée

B

B

A

B

A

B

B

B

B

Numéro de téléphone

B

B

B

B

A

B

B

B

B

Autres connaissances linguistiques

B

B

B

A

B

B

B

B

Existence et indications des indices linguistiques

B

B

B

A

B

B

B

B

Ethnie

B

B

A

B

B

A

A

Code d’origine

A

A

A

A

A

A

A

Religion

B

B

A

B

B

A

A

Dernier domicile à l’étranger

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

Complément d’adresse à l’étranger

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

Lieu et pays de naissance

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

Identité du père (nom, prénom, date de naissance, lieu de naissance)

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

Indications complémentaires sur le père (domicile et numéro de téléphone)

B

B

B

A

B

B

B

B

Identité de la mère (noms, prénoms, date de naissance, lieu de naissance)

B

B

A

B

A

B

A

B

B

B

B

Indications complémentaires sur la mère (domicile et numéro de téléphone)

B

B

B

A

B

B

B

B

Identité des grands-parents maternels (noms, prénoms, date de naissance, lieu de naissance)

B

B

B

A

B

B

Indications complémentaires sur les grands-parents maternels (type de relation, domicile et numéro de téléphone)

B

B

B

A

B

B

Identité des grands-parents paternels (noms, prénoms, date de naissance, lieu de naissance)

B

B

B

A

B

B

Indications complémentaires sur les grands-parents paternels (type de relation, domicile et numéro de téléphone)

B

B

B

A

B

B

Conjoint ou enfants dans l’État d’origine ou un État tiers

B

B

B

A

B

B

B

Identité du conjoint ou des enfants (noms, prénoms, date de naissance, lieu de naissance) dans l’État d’origine ou un État tiers

B

B

B

A

B

B

B

Indications complémentaires relatives au conjoint ou aux enfants (type de relation, domicile et numéro de téléphone) dans l’État d’origine ou un État tiers

B

B

B

A

B

B

B

Type de parenté dans l’État d’origine ou un État tiers

B

B

B

A

B

B

B

Identité de la parenté (noms, prénoms, date de naissance, lieu de naissance) dans l’État d’origine ou un État tiers

B

B

B

A

B

B

B

Indications complémentaires relatives à la parenté (type de relation, domicile et numéro de téléphone) dans l’État d’origine ou un État tiers

B

B

B

A

B

B

B

4. Données techniques en lien avec les activités d’identification et d’obtention de documents

Pays d’audition prévu

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

Date de prise en compte pour une audition centralisée

B

B

A

A

A

Période prévue pour l’audition centralisée

B

B

A

A

A

Date de convocation à l’audition centralisée

B

B

A

A

A

Date et bloc horaire ou heure de l’audition centralisée

B

B

A

A

A

Mode de conduite de l’audition centralisée

B

B

A

B

B

Résultat de l’audition centralisée

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Motifs du résultat de l’audition centralisée

B

B

A

A

Commentaire interne relatif à l’audition centralisée

B

B

Pays sollicité

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de début de la démarche d’identification ou d’obtention de documents

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date des rappels

B

B

A

Date du délai de réponse

B

B

A

Date des compléments à la démarche

B

B

A

Date de l’audience

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date du résultat

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Résultat de la démarche

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Commentaire relatif au résultat de la démarche

B

B

A

Historique des démarches d’identification/d’obtention de documents

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

5. Données de planification des auditions centralisées

Pays d’audition prévu

B

B

A

A

A

Période d’audition prévue

B

B

A

A

A

Dates fixées pour l’audition

B

B

A

A

A

Lieu de l’audition

B

B

A

A

A

Nombre de places disponibles

B

B

A

A

Nombre de places occupées

B

B

A

A

Date d’annulation de l’audition

B

B

A

A

A

Feuille de données personnelles établie

B

B

A

A

Liste des auditions prévues

B

B

A

A

Liste des personnes prévues par audition

B

B

A

A

Listes des personnes prévues par canton, par date

B

B

A

B

IV. Organisation du départ

1. Données de base spécifiques aux demandes d’organisation du départ

Date de la demande

B

B

A

B

A

A

A

B

B

B

A

A

B

A

B

Personnes concernées et coordonnées

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Interlocuteur de la police du canton qui présente la demande et coordonnées

B

B

A

B

B

B

B

B

A

Interlocuteur au SEM et coordonnées

B

B

A

B

A

A

B

B

B

A

A

B

2. Données relatives à la demande de réservation de vol (vol de ligne et vol spécial)

Type de départ

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Catégorie de départ

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Aéroport de destination

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Aéroport de départ indiqué par le canton

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Période de départ indiquée par le canton

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Motifs pour la date de départ

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Plage horaire de départ indiquée par le canton

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Motifs de l’horaire

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Copie des documents annexés à la demande

B

B

A

B

B

B

B

A

B

Remarques générales sur la demande de réservation

B

B

A

B

B

B

B

A

B

3. Données techniques relatives aux réservations de vol (vol de ligne et vol spécial)

Statut du passager

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Motif du départ

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date de départ

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Heure de départ

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Aéroport de départ

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Compagnie aérienne

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

N° de vol

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Heure et date d’arrivée à destination

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Aéroport de transit

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Heure et date d’arrivée à l’aéroport de transit

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Heure et date de départ de l’aéroport de transit

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Compagnie aérienne pour le transit

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

N° de vol au départ de l’aéroport de transit

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure de réservation des vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Identifiant de la personne ayant réservé les vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure de communication de la réservation des vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Identifiant de la personne ayant communiqué la réservation des vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Date et heure de la demande d’annulation de la réservation des vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Identifiant de la personne demandant l’annulation des vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Motif de l’annulation

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

B

Date et heure de l’annulation effective de la réservation des vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Identifiant de la personne ayant annulé les vols

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Demande de remboursement effectuée auprès de la compagnie

B

B

B

A

Facturation des frais au mandataire

B

B

B

A

A

A

Montant des frais à facturer

B

B

B

A

A

A

4. Données de planification des vols spéciaux

Destination de vol prévue

B

B

A

A

A

A

A

Période de vol prévue

B

B

A

A

A

A

A

Aéroport de départ

B

B

A

A

A

A

A

Compagnie aérienne

B

B

A

A

A

A

A

N° de vol

B

B

A

A

A

A

A

Date et heure de départ fixées pour le vol

B

B

A

A

A

A

A

Heure et date d’arrivée à destination

B

B

A

A

A

A

A

Aéroport de transit

B

B

A

A

A

A

A

Heure et date d’arrivée transit

B

B

A

A

A

A

A

Heure et date de départ transit

B

B

A

A

A

A

A

Durée de l’engagement prévue

B

B

A

A

A

A

A

Mandataire du vol

B

B

A

A

A

A

A

Statut de la demande d’organisation du vol

B

B

A

A

A

A

A

Dates du statut de l’organisation du vol

B

B

A

A

A

A

A

Nombre de places disponibles

B

B

A

A

A

A

A

Nombre de places occupées

B

B

A

A

A

A

A

Date d’annulation du vol

B

B

A

A

A

A

A

Nombre d’accompagnants prévus, par type

B

B

A

A

A

Indication du chef d’équipe du vol

B

B

A

B

A

Liste des passagers, par type, canton

B

B

A

B

A

Liste des accompagnants, par type

B

B

A

B

B

5. Données personnelles utilisées dans le cadre de l’organisation du départ

Identités secondaires pertinentes pour le départ

B

B

A

B

B

B

B

B

Lieu de naissance

B

B

A

B

B

B

B

B

Domicile dans l’État de destination (vol de ligne)

B

B

A

B

B

B

B

B

6. Données relatives à la sécurité concernant la personne principale

Volonté de quitter la Suisse (oui/non)

B

A

A

B

B

B

B

B

Motifs du refus de quitter la Suisse

B

A

A

B

B

B

B

B

Vol refusé

B

A

A

B

B

B

B

B

Type des vols refusés

B

A

A

B

B

B

B

B

Date des vols refusés

B

A

A

B

B

B

B

B

Compléments touchant à la sécurité (oui/non)

B

A

B

B

B

B

B

Indications détaillées touchant à la sécurité

B

A

B

B

B

B

B

Compléments concernant d’éventuels actes de délinquance

B

A

B

B

B

B

B

Indications détaillées relatives aux éventuels actes de délinquance

B

A

B

B

B

B

B

Copie des documents de police et jugements

B

A

B

B

B

B

B

Adresse du lieu de séjour actuel

B

A

A

B

B

B

B

B

Mode de voyage jusqu’à l’aéroport

B

A

A

B

B

B

B

B

Existence de risques en matière de sécurité pour soi ou autrui

B

A

B

B

B

B

B

Détails des risques en matière de sécurité annoncés

B

A

B

B

B

B

B

7. Examen relatif à la sécurité concernant la personne principale (vol de ligne et vol spécial)

Analyse de risque effectuée

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Date de l’analyse de risque effectuée

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Identifiant de la personne ayant effectué l’analyse de risque

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Résultat final de l’analyse de risque

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Liste des recherches effectuées

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Dates des recherches effectuées

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Résultats des recherches effectuées

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Proposition de modification du niveau de risque

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Validation du changement de niveau de risque

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Identifiant de la personne ayant validé le changement de niveau de risque

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Date d’information du mandataire

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Acceptation du changement par le mandataire

B

B

A

A

B

B

A

A

A

Accompagnement nécessaire

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Type d’accompagnement

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Nombre d’accompagnants à prévoir

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Autres mesures à prévoir

B

B

A

A

A

A

A

A

A

8. Données médicales concernant la personne principale et les membres de sa famille

Questions relatives à l’état de santé posées et examens médicaux nécessaires effectués

B

A

A

B

B

B

B

B

Indications concernant des problèmes de santé

B

A

A

B

B

B

B

B

Copie des rapports médicaux transmis

B

A

A

B

B

B

B

B

Indications concernant des mesures et moyens auxiliaires nécessaires

B

A

A

B

B

B

B

B

Détail des mesures et moyens auxiliaires nécessaires

B

A

A

B

B

B

B

B

9. Examen des données médicales concernant la personne principale et les membres de sa famille

Évaluation de l’aptitude au transport nécessaire

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Numéro du mandat d’évaluation

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Priorité du mandat d’évaluation

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Type d’engagement

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Destination

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Domaine juridique

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Identité de la personne à évaluer

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Emplacement de la personne à évaluer

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Date de la demande d’annonce de vol

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Canton en charge de la demande

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Autorité ayant présenté la demande

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Interlocuteurs au SEM et au canton qui présente la demande

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Coordonnées (téléphone, y compris permanence téléphonique, courriel)

B

B

A

A

A

A

A

A

A

Liste et nombre des documents remis pour évaluation

B

B

A

A

Destinataire du mandat d’évaluation (adresse, données de contact)

B

B

A

A

A

Date et heure de transmission du mandat d’évaluation

B

A

A

A

A

Identifiant de la personne ayant transmis le mandat

B

A

A

A

A

Documents complémentaires nécessaires à l’évaluation

B

B

A

A

B

Date et heure de réception de l’évaluation

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Résultat de l’évaluation

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Aptitude à voyager en avion (oui/non)

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Accompagnement nécessaire

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Médicaments actuels

B

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Aides nécessaires sur le vol

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Codification

B

A

A

B

Danger pour sa propre personne (oui/non)

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Danger pour les autres (oui/non)

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Indications, mesures, mesures de précaution pour l’organisation au sol, prise en charge au moment du départ

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

B

A

Facteur de coût

B

A

A

B

Identifiant de la personne ayant transmis le résultat de l’évaluation

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Décomptes des frais d’évaluation de l’aptitude au transport

B

B

B

B

10. Données complémentaires sur les documents d’identité

Type de document

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Autorité établissant le document

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Date d’échéance du document de voyage

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Mode de transmission du document de voyage à swissREPAT

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Copie des documents de voyage

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Données relatives à la gestion du stockage des documents auprès de swissREPAT

B

B

A

A

A

A

A

A

A

B

B

Date de remise du document à la personne

B

B

A

B

B

B

B

B

B

B

B

Signature électronique du reçu de réception du document

B

B

A

B

B

B

B

B

B

B

B

Copie du reçu de réception du document

B

B

A

B

B

B

B

B

B

B

B

11. Données relatives aux versements à l’aéroport

Indemnité de voyage Confédération (selon art. 59a de l’ordonnance 2 du 11 août 1999 sur l'asile relative au financement, OA 2117)

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Montant de l’indemnité de voyage Confédération en francs

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Date et heure de l’octroi

B

A

A

A

A

A

B

A

A

A

A

Validation du versement à effectuer

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

Indemnité de voyage Canton

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Montant de l’indemnité de voyage Canton en francs

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Date et heure de l’octroi

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Validation du versement à effectuer

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Indemnité de départ (selon art. 59abis OA 2)

B

B

A

A

B

A

B

A

A

A

A

Montant de l’indemnité de départ en francs

B

B

A

A

B

A

B

A

A

A

A

Date et heure de l’octroi

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Validation du versement à effectuer

B

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

Aide au retour Confédération

B

B

A

B

B

B

A

A

A

A

B

*Montant de l’aide au retour Confédération en francs

B

B

A

B

B

B

A

A

A

A

B

*Date et heure de l’octroi

B

A

A

A

A

A

A

A

A

A

A

*Validation du versement à effectuer

B

B

A

B

A

A

A

A

A

A

A

Aide au retour Canton

B

B

A

B

B

B

A

A

A

A

B

Montant de l’aide au retour Canton en francs

B

B

A

B

B

B

A

A

A

A

B

Date et heure de l’octroi

B

A

A

B

B

B

A

A

A

A

B

Validation du versement à effectuer

B

B

A

B

B

B

A

A

A

A

B

Montant total à verser par swissREPAT en francs

B

B

A

B

B

B

B

A

A

A

B

Monnaie des versements à effectuer (CHF/USD/EUR)

B

B

A

B

B

B

B

A

A

B

B

12. Données relatives aux versements effectués (à l’aéroport ou ailleurs)

Dates des versements effectués

B

B

A

A

A

A

B

B

B

B

A

Signatures électroniques de réception des montants versés (destinataire)

B

B

A

B

A

A

B

B

B

B

A

Signatures électroniques des versements effectués

B

B

A

B

A

A

B

B

B

B

A

Copie des reçus par type d’aide versée

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

B

13. Données relatives aux accompagnements

Date des accompagnements prévus

B

B

A

B

B

B

A

A

A

B

Date des accompagnements effectués

B

B

A

B

B

B

B

B

B

B

B

Itinéraire des accompagnements (aéroport de départ, transit, arrivée, retour)

B

B

A

A

A

A

A

A

Type d’accompagnement

B

B

A

B

B

B

B

B

Durée des accompagnements

B

B

A

B

B

B

B

B

Identité des accompagnants

B

B

A

B

B

B

B

B

Fonction des accompagnants

B

B

A

B

B

B

B

B

Liste des accompagnements prévus par date, par type, par lieu

B

B

B

B

B

B

A

A

A

B

B

Liste des accompagnements effectués par date, par type

B

B

B

B

B

B

B

B

Liste des engagements prévus par accompagnants, par type

B

B

B

B

B

B

B

B

Liste des engagements effectués par accompagnants, par type

B

B

B

B

B

B

B

B

Décomptes des frais d’accompagnement

B

B

B

B

B

B

B

B

V. Conseil et octroi de l’aide au retour

1. Données de base spécifiques au conseil en vue du retour

Domaine juridique

B

B

A

B

B

Canton en charge de la demande

B

B

A

B

B

Autorité ayant effectué le conseil

B

B

A

B

B

Interlocuteur au SEM et au canton où la demande est présentée

B

B

A

B

B

Date de la demande d’asile

B

B

A

B

B

Identité du bénéficiaire (noms, prénoms, date de naissance, sexe)

B

B

A

B

B

Nationalité du bénéficiaire

B

B

A

B

B

Nombre de bénéficiaires

B

B

A

B

B

Statut des bénéficiaires au moment du conseil

B

B

A

B

B

Date du délai de départ

B

B

A

B

B

Date du 1er entretien

B

B

A

B

B

Nombre d’entretiens effectués

B

B

A

B

B

Informations générales sur les bénéficiaires

B

B

A

B

B

Nature de l’aide au retour octroyée

B

B

A

B

B

Date du départ prévue

B

B

A

B

B

Date du départ effective

B

B

A

B

B

Statut actuel des bénéficiaires

B

B

A

B

B

Liste détaillée des cas où des conseils ont été donnés, pour une période donnée, par statut

B

B

B

B

2. Données de base spécifiques à une demande d’aide au retour

Date de la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Domaine juridique

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Canton chargé de la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Autorité ayant présenté la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Interlocuteur au SEM et au canton où la demande est présentée

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Type et numéro de référence cantonale

B

B

A

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Type de personne (personne principale/secondaire) qui présente la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Type de relation par rapport à la personne principale qui présente la demande

B

B

B

B

A

A

A

B

B

B

A

A

A

B

Indications relatives aux bénéficiaires majeurs inclus

B

B

B

B

B

B

Date et signature électronique des bénéficiaires majeurs

B

B

B

B

B

B

Indications relatives aux bénéficiaires mineurs inclus

B

B

B

B

B

B

Genre de demande d’aide au retour eRetour

B

B

A

B

B

B

B

Code de demande d’aide au retour SYMIC

B

B

A

B

A

A

A

Historique des demandes traitées

B

A

A

A

A

A

A

Date de réactivation de la demande

B

B

A

B

A

A

A

3. Données spécifiques à la demande d’aide au retour individuelle

Pays de destination

B

B

A

B

B

B

B

Type de départ prévu (terrestre / aérien / maritime)

B

B

A

B

B

B

B

Date ou période de départ prévue

B

B

A

B

B

B

B

Compagnie aérienne prévue

B

B

A

B

B

B

B

4. Contrôle des conditions d’accès

Appartenance à une catégorie de bénéficiaires vérifiée

B

B

B

B

B

B

Dispositions nécessaires en vue du départ prises

B

B

B

B

B

B

Demande d’asile en suspens ou faisant l’objet d’un recours : retrait signé

B

B

B

B

B

B

Réfugiés reconnus: renonciation signée

B

B

B

B

B

B

Date du retrait de demande d’asile

B

B

B

B

B

B

Lieu du retrait de demande d’asile

B

B

B

B

B

B

Copie de la déclaration de retrait

B

B

B

B

B

B

Date de la renonciation au statut de réfugié

B

B

B

B

B

B

Lieu de la renonciation au statut de réfugié

B

B

B

B

B

B

Copie de la déclaration de renonciation

B

B

B

B

B

B

5. Contrôle des limitations

Pas de crime grave ou de délits répétés (oui/non)

B

B

B

B

B

B

Pas d’abus manifeste (oui/non)

B

B

B

B

B

B

Pas de moyens financiers suffisants ou d’importantes valeurs patrimoniales (oui/non)

B

B

B

B

B

B

6. Types et montants d’aide demandés, octroyés et versés

Montant de l’aide financière demandée par le canton

B

B

A

B

B

B

B

Montant de l’aide financière octroyée par le SEM

B

B

A

A

A

A

A

Montant de l’aide complémentaire matérielle demandée par le canton

B

B

A

B

B

B

B

Montant de l’aide complémentaire matérielle octroyée par le SEM

B

B

A

A

A

A

A

Montant de l’aide de nature médicale demandée par le canton

B

B

A

A

B

B

B

Montant de l’aide de nature médicale octroyée par le SEM

B

B

A

A

A

A

A

Montant total de l’aide demandée

B

B

A

B

B

B

B

Montant total de l’aide octroyé par le SEM

B

B

A

B

A

A

A

A

Commentaires relatifs à la demande

B

B

A

B

B

B

A

B

Montant total à verser par le canton

B

B

A

B

A

A

A

A

Montant total à verser par swissREPAT

B

B

A

B

A

A

A

A

Montant total à verser à l’étranger

B

B

A

B

A

A

A

A

Validation 1 des montants à verser

B

B

A

B

A

A

A

A

Date et heure de la validation 1

B

B

A

A

A

A

A

A

Validation 2 des montants à verser

B

B

A

A

A

A

A

A

Date et heure de la validation 2

B

B

A

A

A

A

A

A

Date du mandat SEM de versement à l’étranger

B

B

A

A

A

A

A

A

Autorité chargée des versements à l’étranger

B

B

A

A

A

A

A

A

Monnaie des versements à effectuer à l’étranger (CHF/USD/EUR)

B

B

A

A

A

A

A

A

Dates des versements effectués à l’étranger

B

B

A

A

A

A

A

A

Date de clôture du projet

B

B

A

A

A

A

A

A

7. Données spécifiques du projet planifié

Identité du bénéficiaire du projet

B

B

B

B

B

B

Pays de destination

B

B

B

B

B

B

Adresse de destination

B

B

B

B

B

B

Date du projet

B

B

B

B

B

B

Types de demande de réintégration

B

B

B

B

B

B

Nom du projet 1

B

B

B

B

B

B

Description du projet 1

B

B

B

B

B

B

Montant financier demandé pour le projet 1

B

B

B

B

B

B

Nom du projet 2

B

B

B

B

B

B

Description du projet 2

B

B

B

B

B

B

Montant financier demandé pour le projet 2

B

B

B

B

B

B

Total des montants financiers demandés

B

B

B

B

B

B

Détails du budget proposé

B

B

B

B

B

B

Total du budget demandé

B

B

B

B

B

B

Autres sources de financement prévues

B

B

B

B

B

B

Stade de développement du projet

B

B

B

B

B

B

Type de collaboration

B

B

B

B

B

B

Équipement nécessaire au projet

B

B

B

B

B

B

Autorisations nécessaires à la mise en œuvre du projet

B

B

B

B

B

B

Local à disposition

B

B

B

B

B

B

Données relatives à la formation professionnelle, expérience

B

B

B

B

B

B

Données de contexte au projet

B

B

B

B

B

B

Risques du projet

B

B

B

B

B

B

Calendrier de mise en œuvre du projet

B

B

B

B

B

B

Remarques et informations complémentaires au projet

B

B

B

B

B

B

Annexes au projet

B

B

B

B

B

B

8. Données techniques en lien avec le remboursement d’une aide au retour perçue

Date d’échéance du remboursement de l’aide au retour perçue

B

A

A

A

A

A

A

Date du retour en Suisse

B

B

B

Adresse du bénéficiaire en Suisse

B

B

B

Date de la demande de remboursement

B

B

A

Modalités de remboursement définies

B

B

A

Date de fin du remboursement

B

B

A

9. Données de référence

Données de référence

B

B

A

A

Annexe 2 118

118 Introduite par le ch. II de l’O du 25 oct. 2017 (RO 2017 6167). Nouvelle teneur selon le ch. I de l’O du 28 août 2019, en vigueur depuis le 1er oct. 2019 (RO 20192811).

(art. 18)

États d’origine ou de provenance, ou régions de ces États, dans lesquels un retour est en principe exigible

Albanie

Lettonie

Allemagne

Liechtenstein

Autriche

Lituanie

Belgique

Luxembourg

Bosnie et Herzégovine

Macédoine du Nord

Bulgarie

Malte

Chypre

Monténégro

Croatie

Norvège

Danemark

Pays-Bas

Espagne

Pologne

Estonie

Portugal

Finlande

Roumanie

France

Royaume-Uni

Géorgie

Serbie

Grèce

Slovaquie

Hongrie

Slovénie

Irlande

Suède

Islande

Tchéquie

Italie

Kosovo

Annexe 3 119

119 Anciennement annexe 1. Introduite par le ch. II de l’O du 24 nov. 2010 (RO 2010 5769). Nouvelle teneur selon le ch. I de l’O du 18 sept. 2015, en vigueur depuis le 15 oct. 2015 (RO 2015 3727).

(art. 26c, al. 2)

Accords d’association à Schengen

Les accords d’association à Schengen comprennent les accords suivants:

a.
Accord du 26 octobre 2004 entre la Confédération suisse, l’Union euro­péenne et la Communauté européenne sur l’association de la Confédération suisse à la mise en œuvre, à l’application et au développement de l’acquis de Schengen120;
b.
Accord du 26 octobre 2004 sous forme d’échange de lettres entre le Conseil de l’Union européenne et la Confédération suisse concernant les Comités qui assistent la Commission européenne dans l’exercice de ses pouvoirs exécutifs121;
c.
Arrangement du 22 septembre 2011 entre l’Union européenne et la République d’Islande, la Principauté de Liechtenstein, le Royaume de Norvège et la Confédération suisse sur la participation de ces États aux travaux des comités qui assistent la Commission européenne dans l’exercice de ses pouvoirs exécutifs dans le domaine de la mise en œuvre, de l’application et du développement de l’acquis de Schengen122;
d.
Accord du 17 décembre 2004 entre la Confédération suisse, la République d’Islande et le Royaume de Norvège sur la mise en œuvre, l’application et le développement de l’acquis de Schengen et sur les critères et les mécanismes permettant de déterminer l’État responsable de l’examen d’une demande d’asile introduite en Suisse, en Islande ou en Norvège123;
e.
Accord du 28 avril 2005 entre la Confédération suisse et le Royaume de Danemark sur la mise en œuvre, l’application et le développement des parties de l’acquis de Schengen basées sur les dispositions du Titre IV du Traité instituant la Communauté européenne124;

f. Protocole du 28 février 2008 entre la Confédération suisse, l’Union européenne, la Communauté européenne et la Principauté de Liechtenstein sur l’adhésion de la Principauté de Liechtenstein à l’accord entre la Confédération suisse, l’Union européenne et la Communauté européenne sur l’asso­ciation de la Confédération suisse à la mise en œuvre, à l’application et au développement de l’acquis de Schengen125.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Feedback
A: AB-EBV AB-SBV AB-VASm AdoV AEFV AETR AEV AFZFG AFZFV AHVG AHVV AIAG AIAV AIG AkkredV-PsyG ALBAG ALBAV AlgV AlkG AlkV AllergV AllgGebV AltlV AMBV AMZV AO ArG ArGV 1 ArGV 2 ArGV 3 ArGV 4 ArGV 5 ARPV ARV 1 ARV 2 ASG AStG AStV ASV ASV-RAB AsylG AsylV 1 AsylV 2 AsylV 3 AtraG AtraV ATSG ATSV AufRBGer AufzV AuLaV AVFV AVG AVIG AVIV AVO AVO-FINMA AVV AwG AWV AZG AZGV B: BankG BankV BauAV BauPG BauPV BBG BBV BDSV BEG BehiG BehiV BekV-RAB BetmG BetmKV BetmSV BetmVV-EDI BeV BevSV BewG BewV BG-HAÜ BG-KKE BGA BGBB BGCITES BGerR BGF BGFA BGG BGIAA BGLE BGMD BGMK BGRB BGS BGSA BGST BGÖ BIFG BiGV BIV-FINMA BiZG BKSG BKSV BMV BPDV BPG BPI BPR BPS BPV BSG BSO BStatG BStG BStGerNR BStGerOR BStKR BStV BSV BTrV BURV BV BVG BVV 1 BVV 2 BVV 3 BWIS BZG BöB BüG BÜPF BüV C: CartV ChemG ChemGebV ChemPICV ChemRRV ChemV CyRV CZV D: DBG DBV DBZV DesG DesV DGV DR 04 DSG DV-RAB DZV DüBV DüV E: EBG EBV EDAV-DS-EDI EDAV-EU-EDI EDAV-Ht EHSM-V EiV EKBV EleG ELG ELV EMRK EnEV EnFV EnG ENSIG ENSIV EntG EntsG EntsV EnV EOG EOV EPDG EPDV EPDV-EDI EpG EpV ERV-BVGer ESV ExpaV EÖBV EÖBV-EJPD F: FamZG FamZV FAV FDO FHG FHV FIFG FiFV FiG FiLaG FiLaV FinfraG FinfraV FinfraV-FINMA FINIG FINIV FINMAG FiV FKG FLG FLV FMBV FMedG FMedV FMG FMV FOrgV FPV FrSV FusG FV FVAV FWG FWV FZG FZV G: GaGV GBV GebR-BVGer GebR-PatGer GebV ESTV GebV SchKG GebV-AIG GebV-ArG GebV-ASTRA GebV-AVG GebV-BAFU GebV-BASPO GebV-BAZL GebV-BJ GebV-BLW GebV-EDA GebV-EDI-NBib GebV-En GebV-ESA GebV-fedpol GebV-FMG GebV-HReg GebV-IGE GebV-KG GebV-NBib GebV-Publ GebV-SBFI GebV-TPS GebV-TVD GebV-VBS GebV-öV GebV-ÜPF GeBüV GeoIG GeoIV GeoIV-swisstopo GeomV GeoNV GesBG GesBKV GGBV GGUV GgV GKZ GlG GLPV GR-PatGer GR-WEKO GRN GRS GSchG GSchV GSG GTG GUMG GUMV GUMV-EDI GVVG GüTG GüTV H: HArG HArGV HasLV HasLV-WBF HBV HELV HEsÜ HFG HFKG HFV HGVAnG HKSV HKsÜ HMG HRegV HSBBV HVA HVI HVUV HyV I: IAMV IBH-V IBLV IBSG IBSV IFEG IGE-OV IGE-PersV IGEG InvV IPFiV IPRG IQG IR-PatGer IRSG IRSV ISABV-V ISchV ISLV IStrV-EZV ISUV ISVet-V IVG IVV IVZV J: J+S-V-BASPO JSG JStG JStPO JSV K: KAG KAKV-FINMA KBFHV KEG KEV KFG KFV KG KGSG KGSV KGTG KGTV KGVV KHG KHV KJFG KJFV KKG KKV KKV-FINMA KlinV KLV KMG KMV KOV KoVo KPAV KPFV KR-PatGer KRG KRV KV-GE KVAG KVAV KVG KVV L: LAfV LBV LDV LeV LFG LFV LGBV LGeoIV LGV LIV LMG LMVV LPG LRV LSMV LSV LTrV LugÜ LV-Informationssystemeverordnung LVG LVV LVV-VBS LwG M: MAkkV MaLV MaschV MatV MAV MBV MCAV MedBG MedBV MepV MetG MetV MFV MG MIG MinLV MinVG MinVV MinöStG MinöStV MiPV MIV MiVo-HF MJV MNKPV MPV MSchG MSchV MSG MStG MStP MStV MSV MVG MVV MWSTG MWSTV N: NAFG NagV NBibG NBibV NDG NEV NFSV NHG NHV NISSG NISV NIV NSAG NSAV NSG NSV NZV NZV-BAV O: OAV-SchKG OBG OBV OHG OHV OR OrFV Org-VöB OV-BK OV-BR OV-EDA OV-EDI OV-EFD OV-EJPD OV-HFG OV-UVEK OV-VBS OV-WBF P: PAG ParlG ParlVV PartG PaRV PatG PatGG PatV PAV PAVO PAVV PBG PBV PfG PfV PG PGesV PGesV–WBF–UVEK PGRELV PhaV PHV POG PRG PrHG PrSG PrSV PRTR-V PSAV PSMV PSPV PSPV-BK PSPV-EDA PSPV-EDI PSPV-EJPD PSPV-UVEK PSPV-VBS PSPV-WBF PSPVK PsyBV PsyG PublG PublV PVBger PVFMH PVFMH-VBS PVGer PVO-ETH PVO-TVS PVSPA PVSPA-VBS PäV PüG Q: QStV QuNaV R: RAG RAV RDV ReRBGer ResV-EDI RHG RHV RKV RLG RLV RPG RPV RSD RTVG RTVV RV-AHV RVOG RVOV RöV S: SAFIG SBBG SBMV SBV SchKG SDR SDSG SebG SebV SEFV SeilV SFV SGV SIaG SIRG SKV SnAV SPBV-EJPD SpDV SpG SpoFöG SpoFöV SpV SRVG SSchG SSchV SSchV-EDI SSV StAG StAhiG StAhiV StAV StBOG STEBV StFG StFV StG StGB StHG StPO StromVG StromVV StSG StSV STUG STUV StV STVG SuG SV SVAG SVAV SVG SVKG SVV T: TabV TAMV TBDV TEVG TGBV TGV ToG ToV TPFV TrG TSchAV TSchG TSchV TSG TStG TStV TSV TUG TVAV TVSV TwwV TZV U: UIDV UraM URG URV USG UVG UVPV UVV UWG V: V Mil Pers V-ASG V-FIFG V-FIFG-WBF V-GSG V-HFKG V-LTDB V-NDA V-NISSG V-NQR-BB V-StGB-MSt VABK VABUA VAböV VAEW VAG VAK VAM VAmFD VAN VAND VAPF VAPK VASA VASm VASR VATV VATV-VBS VAusb VAusb-VBS VAV VAwG VAZV VBB VBBo VBGA VBGF VBGÖ VBKV VBLN VBO VBO-ÜPF VBP VBPO VBPV VBPV-EDA VBR I VBRK VBSTB VBVA VBVV VBWK VböV VCITES VD-ÜPF VDA VDPS VDPV-EDI VDSG VDSZ VDTI VDZV VEAGOG VEE-PW VegüV VEJ VEKF VEL VEleS VEMV VEP VerTi-V VES VEV VeVA VEVERA VeÜ-VwV VeÜ-ZSSV VFAI VFAL VFAV VFB-B VFB-DB VFB-H VFB-K VFB-LG VFB-S VFB-SB VFB-W VFBF VFD VFRR VFSD VFV VG VGD VGeK VGG VGKE VGR VGS VGSEB VGV VGVL VGWR VHK VHyMP VHyPrP VHyS VID VIL VILB VIMK VIntA VIS-NDB VISOS VISV VITH VIVS VIZBM VJAR-FSTD VKA VKKG VKKL VKKP VKL VKos VKOVE VKP VKP-KMU VKSWk VKV-FINMA VKZ VLBE VLE VLF VlG VLHb VLIb VLIp VLK VLKA VLL VLpH VLtH VlV VMAP VMBM VMDP VMILAK VMob VMS VMSch VMSV VMWG VNEK VNem VNF VOCV VOD VOEW VORA-EDI VOSA VPA VPABP VPAV VPB VPeA VPG VPGA VPiB VpM-BAFU VpM-BLW VPO ETH VPOB VPOG VPR VPRG VPRH VPrP VPS VPVKEU VR-ENSI VR-ETH 1 VR-ETH 2 VR-FINMA VR-IGE VR-METAS VR-PUBLICA VR-RAB VR-SNM VR-Swissmedic VRA VRAB VREG VRHB VRKD VRLtH VRP VRS VRSL VRV VRV-L VSA VSB VSBN VSFK VSFS VSKV-ASTRA VSL VSMS VSPA VSpoFöP VSPS VSR VSRL VSS VST VStFG VStG VStrR VStV VSV VSVB VSZV VTE VTM VTNP VTS VTSchS VtVtH VUFB VUM VUV VVA VVAG VVAwG VVE VVEA VVG VVK VVK-EDI VVMH VVNF VVS-ÜPF VVTA VVV VVWAL VWEV VWL VWLV VWS VwVG VZAE VZAG VZG VZSchB VZV VZVM VöB VüKU VÜPF VüV-ÖV W: WaG WaV WBV WeBiG WeBiV WEFV WEG WFG WFV WG WPEG WPEV WRG WRV WSchG WSchV WV WZV WZVV Z: ZAG ZAV ZBstG ZDG ZDUeV ZDV ZDV-WBF ZEBG ZentG ZeugSG ZeugSV ZEV ZG ZGB ZISG ZPO ZSAV-BiZ ZSTEBV ZStGV ZStV ZSV ZTG ZUG ZustV-PrSV ZuV ZV ZV-EFD ZWG ZWV Ü: ÜbZ ÜüAVaS ÜüiZR ÜüRK ÜüSKZGIA ÜüzAiK No acronym: 818_101_24 331 830_31 362_0 632_319 818_102 131_211 131_212 131_213 131_214 131_215 131_216_1 131_216_2 131_217 131_218 131_221 131_222_1 131_222_2 131_223 131_224_1 131_224_2 131_225 131_226 131_227 131_228 131_229 131_231 131_232 131_233 131_235 142_318 142_513 170_321 172_010_441 172_211_21 172_220_11 172_327_11 196_127_67 221_213_221 221_415 360_2 361_0 361_2 366_1 367_1 420_126 420_171 510_620_2 514_10 632_421_0 672_933_6 701 732_12 741_618 748_222_0 748_222_1 811_117_2 812_121_5 812_214_5 817_023_41 818_101_25 831_471 837_033 837_21 861 935_121_41 935_121_42 935_816_2